1921

1.La première Journée du droit des femmes est instaurée en Russie, où le 8 mars devient un jour férié, à l'initiative de Lénine. "On ne saurait amener les masses à la vie politique sans y attirer les femmes, clame-t-il dans son discours ce jour-là. La moitié de l'espèce humaine est doublement exploitée." Par le capital, poursuit-il, et par l'esclavage domestique. La date ne sera officialisée par les Nations unies qu'en 1977.
...

1.La première Journée du droit des femmes est instaurée en Russie, où le 8 mars devient un jour férié, à l'initiative de Lénine. "On ne saurait amener les masses à la vie politique sans y attirer les femmes, clame-t-il dans son discours ce jour-là. La moitié de l'espèce humaine est doublement exploitée." Par le capital, poursuit-il, et par l'esclavage domestique. La date ne sera officialisée par les Nations unies qu'en 1977. 2. Le 24 avril, les femmes belges (sauf... les prostituées et les adultères) votent pour la première fois aux élections communales. 3. Elles se présentent également pour la première fois aux élections. 196 sont élues conseillères communales, 13 échevines et 6 bourgmestres. Mais pas question de siéger sans recevoir l'autorisation de leur mari. 4. Marie Spaak-Janson , première femme à obtenir un siège au Sénat, par cooptation.5. Le traitement des institutrices est aligné sur celui des instituteurs. Pour la première fois en Belgique, la rémunération est détachée du genre. 6. Depuis 1888, la Bruxelloise Marie Popelin, diplômée en droit à l'ULB, cherchait à devenir avocate. Enorme tollé, bien qu'aucune loi ne l'interdisait. Tous les tribunaux devant lesquels elle avait porté l'affaire estimaient que la femme devait rester dans son rôle de mère et d'épouse. Il faudra attendre une loi votée le 7 avril 1922, sous l'impulsion du ministre socialiste de la Justice Emile Vandervelde, pour que les femmes (qui peuvent étudier le droit depuis quarante ans) puissent s'inscrire au barreau (avec l'autorisation de leur mari). Paule Lamy et Marcelle Renson seront les premières à prêter serment, Marie Popelin étant décédée en 1913. Dans les faits, toutefois, très peu de femmes s'inscriront au barreau et encore moins officieront bel et bien. 7. Le montant que les femmes sont autorisées, depuis 1900, à retirer de leur compte d'épargne sans autorisation maritale (pour autant que l'argent serve au ménage) est revu à la hausse. 8. Irène Van Der Bracht devient la première professeure d'université belge, à Gand, en éducation physique. Elle y enseignait depuis 1913 comme chargée de cours et gagnait moins bien sa vie que ses élèves fraîchement diplômés qui commençaient à enseigner en primaire ou en secondaire. Ses demandes d'obtenir un grade supérieur avaient toujours été refusées par ses collègues et son recteur ; seule l'intervention du ministre de l'Education lui donnera accès à ce titre. 9. Les femmes reçoivent le droit de percevoir leur propre pension, six ans après avoir reçu l'autorisation de disposer de leur propre revenu professionnel. 10. Lucie Dejardin est la première députée élue au suffrage universel. 11. Première diplômée en architecture. 12. Les Françaises Eugénie Brazier et Marie Bourgeois sont les premières cheffes à recevoir 3 étoiles du Guide Michelin, créé en 1900. 13. L'histoire politique belge a surtout retenu Antoinette Spaak au FDF en 1977. Pourtant, Jane Brigode l'avait précédée de quarante ans comme coprésidente du Parti libéral, qu'elle dirigera seule de manière clandestine durant la Seconde Guerre mondiale, avant de céder son poste en 1947. A un homme, évidemment. 14. La romancière Marie Gevers est la première femme à être admise à l'Académie royale de Belgique, qui existe depuis 1841. 15. Elsa Triolet est la première écrivaine à recevoir le prix Goncourt, lancé en 1903. 16. Adoption de la Charte des Nations unies, le premier texte international à proclamer l'égalité des sexes comme droit fondamental. Alors que les femmes belges obtiennent cette année-là le droit de vote sans restriction (17), Geneviève Janssen-Pevtschin devient la première magistrate belge, quelques mois après l'adoption d'une loi autorisant les femmes à exercer cette profession, et malgré une vive opposition masculine (18). Deux ans plus tôt, le procureur général Delwaide déclarait même que les femmes étaient inférieures physiquement, à cause de leurs menstruations. "[Et que dirait-on d'une juge] grosse de huit mois qui devrait présider son tribunal à l'audience avec le roulis d'une frégate désemparée?" Les trois premières décennies, les magistrates restent de rares exceptions et n'entrent massivement dans la profession qu'à partir des années 1980. Elles en représentent aujourd'hui 54%, mais restent minoritaires dans les postes les plus hauts (parquet général, Cour de cassation...) 19. Accès au métier de notaire (la première à être nommée sera Odette De Wynter en 1955). 20. Premières femmes embauchées au sein de la police communale, pour des tâches sociales (non considérées comme un réel travail policier). L' égalité de statut avec les hommes sera obtenue en 1978. 21. Mise au point de la pilule contraceptive par l'Américain Gregory Pincus. 22. Signature du Traité de Rome, premier texte à prévoir l'égalité salariale. Il faudra toutefois attendre 1975 et le combat d'une avocate belge pour que ce principe soit reconnu et appliqué par un tribunal. Après dix ans de débats parlementaires, le législateur supprime la notion de puissance maritale qui, depuis le Code Napoléon, assimilait la femme à une mineure, ayant le même statut qu'un enfant (23). Plus besoin, désormais, de l'autorisation de l'époux pour travailler, signer des actes, subir une opération... La même année, l'Italienne Maria Teresa de Filippis (photo) devient la première pilote de Formule 1, sur Maserati au Grand Prix de Monaco (24). Quatre autres femmes piloteront ensuite des bolides en compétition, la dernière en 1992. 25. Janine Lambotte, première Européenne à présenter un JT. 26. Premier planning familial en Belgique francophone, "La famille heureuse". 27. La Russe Valentina Terechkova devient la première cosmonaute à visiter l'espace. 28. Marguerite De Riemaecker-Legot est la première Belge à devenir ministre, du Logement et de la Famille. 29. Le 16 février 1966, les ouvrières de la FN Herstal entament une grève de douze semaines pour réclamer un salaire égal à travail égal. Si elles n'obtiennent finalement pas l'augmentation qu'elles exigeaient, leur combat aura un retentissement mondial et reste une grande victoire symbolique concernant l'égalité salariale, la place des femmes dans le monde du travail et plus globalement au sein de la société. 30. Loi interdisant les licenciements pour cause de mariage ou de grossesse. 31. Suppression de la référence au sexe dans l'octroi des indemnités de chômage. Hommes et femmes touchent donc le même montant, bien que le "chef de ménage" (souvent un homme) continue de percevoir des allocations majorées. 32. Le 11 novembre, 12 000 personnes (dont Simone de Beauvoir) assistent à une "Journée des femmes", première grande manifestation féministe belge. 33. En France, lors du "procès Bobigny", l'avocate Gisèle Halimi obtient la première non-condamnation d'une femme reconnue coupable d'avortement. Marie-Claire, 16 ans, était tombée enceinte après avoir été violée. 34. Edmonde Dever devient la première ambassadrice de Belgique, en Suède. 35. Publication de la première revue féministe (belge) en Europe francophone, Les Cahiers du Grif. 36. Finie, l'interdiction de la propagation et la publicité pour les contraceptifs: dix-sept ans après son invention, la pilule peut être commercialisée en Belgique. Il faudra attendre 2004 pour qu'elle soit remboursée par par les mutuelles aux jeunes filles jusqu'à 21 ans. 37. Loi supprimant la référence à l'autorité paternelle, instituant l'égalité parentale. Dans l'éducation des enfants, la mère obtient donc le même pouvoir de décision que le père. 38. La finale du premier championnat de foot féminin est retransmise à la télévision française. Ce qui n'arrivera ensuite plus pendant vingt-cinq ans. Chez nous, certains matchs des Red Flames sont diffusés sur Club RTL depuis 2019. 39. Les femmes entrent dans l' armée belge, mais uniquement pour des fonctions administratives, médicales ou de transport. Leur accès à toutes les fonctions sera effectif en 1981. La première officière générale, Danielle Levillez, fut nommée en 2005. Au bout de sept ans de combat juridique, l'avocate belge Eliane Vogel-Polsky obtient l'"arrêt Defrenne" (du nom d'une hôtesse de l'air de la Sabena virée le jour de ses 40 ans car devenue trop vieille pour voler - lire aussi page 88), qui fait appliquer pour la première fois en droit le principe d'égalité salariale prévu par le traité de Rome de 1957. Avec cette décision, la Cour de justice des Communautés européennes reconnaît qu'il s'agit d'un principe fondamental. (40) Autre avancée majeure, la même année: les femmes belges peuvent enfin ouvrir un compte en banque sans l'autorisation de leur mari et gérer leurs biens comme bon leur semble. L'une des conséquences de la loi du 14 juillet proclamant l'égalité totale entre les époux. (41) 42. Simone Veil devient la première présidente du Parlement européen. 43. Adoption par les Nations unies de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (ratifiée par la Belgique en 1985). 44. En Islande, Vigdis Finnbogadottir est la première femme élue démocratiquement cheffe d'Etat. 45. Marguerite Yourcenar fait son entrée à l'Académie française, exclusivement masculine depuis sa création en 1634. Au départ, tout le monde était contre: les parents, les enseignants, les politiques, l'Eglise. La mixité dans l'enseignement était considérée comme un danger autant qu'une aberration. Il aura fallu une guerre mondiale (la Seconde) et de graves problèmes budgétaires pour que soient organisées des écoles mixtes, parfois régies par d'étranges règles (comme l'interdiction pour filles et garçons de s'asseoir sur le même banc, de partager la même cour de récréation, ou encore l'obligation pour les demoiselles de porter un cache-poussière censé masquer leurs formes). Nombre d'écoles catholiques refusaient toutefois de s'y mettre, jusqu'à ce qu'en 1982, le Conseil des ministres décrète l'obligation de la mixité scolaire dans tous les réseaux, à partir de l'année scolaire 1983-1984 (46). Tellement dérangeant que des écoles tenteront de contourner la loi en organisant des classes séparées de filles et de garçons. Pour rappel, aujourd'hui, les cours de gym sont encore organisés séparément. 47. Christine Laurent est nommée rédactrice en chef du Journal et Indépendance/Le Peuple, une première pour un média généraliste belge.48. Naissance de Mathieu, le premier "bébé éprouvette" belge, cinq ans après qu'une fécondation in vitro fut réussie pour la première fois en Angleterre. 49. Vote d'une loi protégeant les droits successoraux des conjoints survivants (souvent des femmes, ce qui dans les faits les autorise à continuer à occuper le logement conjugal après le décès de l'époux). 50. Création d'un secrétariat d'Etat pour l'Emancipation sociale, qui introduit la notion d'égalité des chances en politique. 51. Le 4 juillet, la loi inscrivant le viol comme crime dans le Code pénal est votée. "Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit et par quelque moyen que ce soit, commis sur une personne qui n'y consent pas, constitue le crime de viol", précise l'article 375. Avant cela, le terme n'était pas clairement défini et se résumait à un coït non consenti. La même loi reconnaît l'existence du viol conjugal. 52. Françoise Thys-Clément devient la première rectrice en Belgique francophone, à l'ULB. 53. Instauration de l'assurance maternité, grâce à laquelle le premier mois de repos d'accouchement n'est plus à charge de l'employeur, ce qui supprime un frein à l'embauche des travailleuses. 54. Le 3 avril, la loi dépénalisant partiellement l'avortement est votée, vingt ans après la création par le gynécologue Willy Peers de la Société belge pour la légalisation de l'avortement. 55. Loi instaurant des quotas sur les listes électorales, soit la présence d'un moins un tiers de candidates. Dans les traités d'anatomie, les premières mentions détaillées du clitoris datent de1558. Pourtant, cet organe dont l'unique fonction est le plaisir féminin a longtemps été ostracisé par la science. Jusqu'à ce que l'urologue australienne Helen O'Connell, interpellée justement par l'absence de toute description dans un manuel d'anatomie (alors que l'érection occupait un chapitre entier), décide de disséquer des cadavres féminins pour découvrir l'anatomie complète du clitoris (56). Qui ne ressemble donc en rien au simple petit "bouton" visible depuis l'extérieur. Certains manuels scolaires continuent toutefois à ne pas mentionner le clitoris, ou alors de manière incomplète, à la différence du pénis, décrit sous toutes les coutures. 57. Premier plan d'action national (belge) contre les violences faites aux femmes. 58. Modification de la loi salique qui permet à une héritière de devenir reine de Belgique, comme devrait l'être un jour la princesse Elisabeth. 59. Naissance de la Cour pénale internationale qui reconnaît le viol, l'esclavage sexuel, les abus sexuels comme crimes contre l'humanité et crimes de guerre. 60. Création de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes. 61. Modification de l'article 10 de la Constitution affirmant l'égalité de tous les Belges devant la loi, "l'égalité des femmes et des hommes est garantie." 62. Loi imposant autant de femmes que d'hommes sur les listes électorales. 63. Instauration d'un congé de paternité de dix jours. Avant cela, les pères disposaient de trois jours, qui étaient repris sous le libellé "congés de circonstance". 64. Le Service des créances alimentaires (Secal) voit le jour, pour pallier les impayés en matière de pensions alimentaires. Une très vieille revendication féministe, débattue depuis les années 1970. 65. Les trois syndicats signent une charte sur l'égalité des femmes et des hommes. 66. Plus aucun pays n'interdit le droit de vote aux femmes (le dernier était le Koweït). 67. La présence d'athlètes féminines aux Jeux olympiques est rendue obligatoire dans tous les sports. 68. La loi sur le divorce est réformée et la notion de divorce pour faute est supprimée. 69. L' Américaine Kathryn Bigelow remporte l'Oscar du meilleur réalisateur pour son film Démineurs, récompense jusque-là uniquement décernée à des hommes. 70. Les conseils d'administration des entreprises publiques et cotées doivent désormais compter au moins un tiers de femmes. 71. Signature de la Convention d'Istanbul sur la prévention et la lutte contre la violence à égard des femmes et la violence domestique (entrée en vigueur en Belgique en 2016). Cette année-là, des quotas sont instaurés aux deux premiers échelons hiérarchiques de l'administration fédérale. Un haut fonctionnaire sur trois doit donc être une femme (72) et les maris violents peuvent se voir imposer de quitter temporairement le domicile conjugal (73). Surtout, l'Evras (éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle) est reconnue comme faisant partie des missions de l'enseignement obligatoire (74).En théorie, tout enfant devrait donc entendre parler de sexualité à l'école. En pratique, toutefois, un cadre légal flou permet à chaque établissement de déroger à l'organisation de ce cours. 75. Les parents peuvent choisir librement le nom de famille de leur enfant: celui du père, celui de la mère ou les deux. Dans les faits, cependant, les femmes donnent fort peu leur nom de famille. 76. Le harcèlement de rue, sur le lieu de travail ou dans tout lieu public peut désormais être puni grâce à l'entrée en vigueur de la "loi sexisme" du 22 mai. 77. Isabelle Simonis devient la première ministre du Droit des femmes, en Fédération Wallonie-Bruxelles. Chaque niveau de pouvoir en compte désormais une. 78. Ouverture de trois centres de prise en charge des victimes de violences sexuelles à Liège, Bruxelles et Gand. 79. Lancement d'un master en études de genre, en codiplomation par les six universités francophones belges. 80. #MeToo et libération de la parole des femmes quant aux violences sexuelles et au harcèlement dont elles peuvent être victimes. 81. Fin de la "taxe tampon": la TVA passe de 21 à 6% sur les produits menstruels, qui étaient alors considérés comme des produits de luxe et non de première nécessité. 82. Première (et dernière) condamnation pour sexisme dans l'espace public en Belgique, s'appuyant sur la loi de 2014. Un jeune homme ayant insulté une policière a écopé de 3 000 euros d'amende. 83. L' Académie française ne s'oppose pas à la féminisation des noms de métiers. 84.La Française Stéphanie Frappart arbitre un match de Ligue 1, une première à ce niveau. 85.Sophie Wilmès devient la première Première ministre belge. 86. Ursula von der Leyen devient présidente de la Commission européenne, poste jusqu'alors toujours occupé par des hommes. 87. Suppression du plafond de revenus pour pouvoir bénéficier d'une aide publique en cas de non- versement de part contributive (ainsi se nomment désormais les pensions alimentaires). 88. Fin de la possibilité de "raboter" un congé de maternité: si les futures mères tombent malade avant la naissance ou se retrouvent au chômage, cette période n'est plus déduite de leurs quinze semaines de repos. 89. La Vivaldi offre à la Belgique son premier gouvernement fédéral paritaire, avec des postes jusqu'alors jamais occupés par des femmes (Défense, Affaires étrangères). 90. Eliane Tillieux est nommée présidente de la Chambre, fonction politique belge la mieux rémunérée. 91. L'Ecosse devient le premier pays au monde à adopter la gratuité des protections périodiques. 92. La Nigérianne Ngozi Okonjo-Iweala devient la première dirigeante de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). 93. Dépénalisation complète de l'avortement, allongement du délai permettant d'y recourir et suppression de toute période de réflexion. Bref, droit complet pour les femmes à disposer de leur corps. 94. Congé de parentalité égal pour les deux coparents. 95. Inscription du terme féminicide dans le Code pénal. 96. Gratuité des protections périodiques. 97. Réforme du statut de cohabitant, source d'importantes inégalités financières entre hommes et femmes. 98. Cours d'éducation à la sexualité réellement obligatoire dans toutes les écoles, dispensés par des personnes formées à la question. 99. Egalité salariale réelle. Selon l'Institut pour l'Egalité entre les femmes et les hommes, les travailleuses gagnent en moyenne 9,6% de moins. 100. Répartition égale des tâches ménagères.