Seule une zone de police sur les six que compte la Région bruxelloise a inscrit les violences intrafamiliales ou les violences entre partenaires com...

Seule une zone de police sur les six que compte la Région bruxelloise a inscrit les violences intrafamiliales ou les violences entre partenaires comme priorités ou points d'attention dans son plan zonal de sécurité entre 2014 et 2017. Soit 16,7 %, pour 41,5 % des zones de police de Flandre, et 22,1 % des zones de police en Wallonie. Selon un rapport du Comité P présenté au Parlement en 2015 et élaboré sur la base de l'analyse de ces plans prospectifs, cette indication " signifie uniquement que cette zone tient compte du problème et a l'intention de s'en occuper. Cela ne comporte toutefois aucune indication quant à la réalisation de l'approche proposée. " Le prochain rapport du Comité P sur le sujet sortira fin 2019 ou début 2020.