L'introduction des édulcorants artificiels a généré l'immense espoir qu'ils contribueraient rapidement à une perte de poids chez les personnes souffrant d'obésité. Cet espoir ne s'est jamais concrétisé (1-2). Au contraire : le nombre de personnes en surpoids dans le monde n'a cessé de croître.
...

L'introduction des édulcorants artificiels a généré l'immense espoir qu'ils contribueraient rapidement à une perte de poids chez les personnes souffrant d'obésité. Cet espoir ne s'est jamais concrétisé (1-2). Au contraire : le nombre de personnes en surpoids dans le monde n'a cessé de croître. Dans les études portant sur les édulcorants artificiels, les participants perdent un peu de poids - mais jamais de manière spectaculaire - surtout lorsque des programmes d'accompagnement s'y ajoutent. De plus, beaucoup de ces études sont de courte durée. Or, les efforts pour perdre du poids sont généralement payants à court terme ; mais avec le temps, cet effet s'amenuise fortement. Il est difficile de connaître cet impact après quelques années, alors que c'est naturellement crucial pour des maladies comme le diabète de type 2 et d'autres affections découlant directement du surpoids. À côté des études expérimentales, qui créent tout de même toujours un environnement artificiel, il y a la pratique dans la vie quotidienne. Il en ressort que, globalement, l'édulcorant artificiel ne contribue pas vraiment à une perte de poids. Un constat qui tempère nettement l'enthousiasme avec lequel les aliments et boissons sucrés artificiellement sont toujours plébiscités. Sans compter que bon nombre de recherches sont financées par l'industrie... qui publie évidemment plus volontiers les résultats favorables que les constats négatifs. Cela cadre naturellement dans leur stratégie commerciale ! Les édulcorants sont largement employés. Pourquoi alors n'observons-nous pas d'effet tangible sur l'obésité ? Cela reste un mystère. Il est fort possible que les consommateurs partent du principe que les sodas aux édulcorants artificiels, par exemple, n'apportent pas de calories et se permettent donc quelques extras la conscience tranquille. Finalement, une conclusion s'impose : ne vous laissez pas séduire et ne pensez pas qu'en adoptant des aliments sucrés avec des édulcorants, vous jouez la sécurité. L'effet est très limité, s'il existe.