"Nous devons fournir un effort permanent pour nos besoins en matériel. Maintenir notre prépondérance en haute technologie est crucial. Il est évident que cela représente un coût, ce qui ne rend pas toujours certaines personnes heureuses, surtout en ces temps d'austérité et de déficits budgétaires", a-t-il affirmé lors d'une conférence à l'Institut royal supérieur de Défense (IRSD) à Bruxelles intitulée "la Défense restera importante". "Un certain nombre de décisions devront être prises lors de la prochaine législature qui seront déterminantes pour l'avenir de la Défense belge. Je pense au successeur des frégates et des chasseurs de mines de la Marine, et aussi en particulier au successeur (...) de notre F-16", a ajouté M. De Crem (CD&V). "Une Défense sans une capacité (faite) d'avions de combat est inexistante", "il faut absolument un successeur au F-16", a lancé le ministre en évoquant un besoin d'une quarantaine d'appareils mais sans en préciser le type. Il a toutefois déploré la décision prise au début des années 2000 par le gouvernement arc-en-ciel Verhofstadt I de ne participer au programme américain "Joint Strike Fighter" (JSF), qui a donné le jour au F-35 "Lightning II" de Lockheed Martin, un chasseur retenu - ou en voie de l'être - par une dizaine de pays alliés des Etats-Unis. (Belga)

"Nous devons fournir un effort permanent pour nos besoins en matériel. Maintenir notre prépondérance en haute technologie est crucial. Il est évident que cela représente un coût, ce qui ne rend pas toujours certaines personnes heureuses, surtout en ces temps d'austérité et de déficits budgétaires", a-t-il affirmé lors d'une conférence à l'Institut royal supérieur de Défense (IRSD) à Bruxelles intitulée "la Défense restera importante". "Un certain nombre de décisions devront être prises lors de la prochaine législature qui seront déterminantes pour l'avenir de la Défense belge. Je pense au successeur des frégates et des chasseurs de mines de la Marine, et aussi en particulier au successeur (...) de notre F-16", a ajouté M. De Crem (CD&V). "Une Défense sans une capacité (faite) d'avions de combat est inexistante", "il faut absolument un successeur au F-16", a lancé le ministre en évoquant un besoin d'une quarantaine d'appareils mais sans en préciser le type. Il a toutefois déploré la décision prise au début des années 2000 par le gouvernement arc-en-ciel Verhofstadt I de ne participer au programme américain "Joint Strike Fighter" (JSF), qui a donné le jour au F-35 "Lightning II" de Lockheed Martin, un chasseur retenu - ou en voie de l'être - par une dizaine de pays alliés des Etats-Unis. (Belga)