Ce prix d'excellence, instauré cette année, a pour objectif d'honorer les réalisations et les engagements publics ou politiques de personnes qui contribuent à la lutte contre le cancer. "Le Pr Ringborg a occupé un bon nombre de postes prestigieux dans des instituts de recherche impliqués dans la lutte contre le cancer. Il est également l'auteur de quelque 280 publications internationales. Son domaine d'expertise couvre le mélanome malin", c'est-à-dire une tumeur maligne du système pigmentaire, explique le président de l'OECI, Wim H. Van Harten. La remise de ce premier prix de l'OECI coïncide avec la tenue de l'Assemblée générale de l'organisation européenne, ce mercredi 15 mai à Bruxelles. Chaque année, près de deux millions de cancers sont diagnostiqués en Europe. Et au cours des deux prochaines décennies, le nombre de patients atteints de cette pathologie devrait augmenter de 6%, selon M. Van Harten. C'est pourquoi l'OECI insiste sur l'amélioration de la qualité des soins et a créé une accréditation des centres anticancéreux basée sur des standards de qualité. Pour l'heure, dix centres sur les 72 que compte l'OECI ont déjà été accrédités, dont l'Institut Jules Bordet à Bruxelles, ce qui fait de l'établissement le tout premier centre oncologique intégré en Belgique. (Belga)

Ce prix d'excellence, instauré cette année, a pour objectif d'honorer les réalisations et les engagements publics ou politiques de personnes qui contribuent à la lutte contre le cancer. "Le Pr Ringborg a occupé un bon nombre de postes prestigieux dans des instituts de recherche impliqués dans la lutte contre le cancer. Il est également l'auteur de quelque 280 publications internationales. Son domaine d'expertise couvre le mélanome malin", c'est-à-dire une tumeur maligne du système pigmentaire, explique le président de l'OECI, Wim H. Van Harten. La remise de ce premier prix de l'OECI coïncide avec la tenue de l'Assemblée générale de l'organisation européenne, ce mercredi 15 mai à Bruxelles. Chaque année, près de deux millions de cancers sont diagnostiqués en Europe. Et au cours des deux prochaines décennies, le nombre de patients atteints de cette pathologie devrait augmenter de 6%, selon M. Van Harten. C'est pourquoi l'OECI insiste sur l'amélioration de la qualité des soins et a créé une accréditation des centres anticancéreux basée sur des standards de qualité. Pour l'heure, dix centres sur les 72 que compte l'OECI ont déjà été accrédités, dont l'Institut Jules Bordet à Bruxelles, ce qui fait de l'établissement le tout premier centre oncologique intégré en Belgique. (Belga)