"Nous sommes satisfaits que le CDJ, organe représentatif des organisations de la presse francophone, ait retenu plusieurs de nos objections concernant des manquements déontologiques dans le livre de M. Deborsu", note le Palais. Ces manquements concernent l'atteinte à la vie privée, le non-respect d'un entretien du Roi donné en "off" et des recours à l'insinuation. "Nous notons par ailleurs que le CDJ a émis plusieurs autres critiques concernant ce même ouvrage", poursuit le communiqué du Palais. Dans son avis publié mercredi soir, le CDJ estime partiellement fondée la plainte déposée par l'intendant de la Liste civile du Roi. (Belga)

"Nous sommes satisfaits que le CDJ, organe représentatif des organisations de la presse francophone, ait retenu plusieurs de nos objections concernant des manquements déontologiques dans le livre de M. Deborsu", note le Palais. Ces manquements concernent l'atteinte à la vie privée, le non-respect d'un entretien du Roi donné en "off" et des recours à l'insinuation. "Nous notons par ailleurs que le CDJ a émis plusieurs autres critiques concernant ce même ouvrage", poursuit le communiqué du Palais. Dans son avis publié mercredi soir, le CDJ estime partiellement fondée la plainte déposée par l'intendant de la Liste civile du Roi. (Belga)