En état d'ivresse, le quinquagénaire avait tiré des coups de feu dans son jardin à l'aide d'une des deux armes à feu qu'il détient légalement, une carabine 22 long rifle et un pistolet 7.65. En faisant usage de son pistolet, il avait fait chuter une branche d'arbre avant d'être désarmé par son épouse. A l'arrivée des policiers, l'individu avait pris place dans sa voiture, armé de sa carabine. Il avait alors démarré, poursuivi par des policiers à pied. Un combi de police a barré la route au bout de la rue et le fugitif a été intercepté. Un inspecteur a fait usage d'un spray lacrymogène tandis que d'autres policiers ont tiré en direction du véhicule, la vitre arrière volant en éclats. Encerclé, l'homme violent a été extrait de sa voiture par les policiers. Un mandat d'arrêt a été requis dimanche contre lui pour rébellion avec arme. Le juge d'instruction Dominique Lizin est descendu sur les lieux avec un substitut de garde. L'épouse de l'homme violent a été hospitalisée, en état de choc. (Belga)

En état d'ivresse, le quinquagénaire avait tiré des coups de feu dans son jardin à l'aide d'une des deux armes à feu qu'il détient légalement, une carabine 22 long rifle et un pistolet 7.65. En faisant usage de son pistolet, il avait fait chuter une branche d'arbre avant d'être désarmé par son épouse. A l'arrivée des policiers, l'individu avait pris place dans sa voiture, armé de sa carabine. Il avait alors démarré, poursuivi par des policiers à pied. Un combi de police a barré la route au bout de la rue et le fugitif a été intercepté. Un inspecteur a fait usage d'un spray lacrymogène tandis que d'autres policiers ont tiré en direction du véhicule, la vitre arrière volant en éclats. Encerclé, l'homme violent a été extrait de sa voiture par les policiers. Un mandat d'arrêt a été requis dimanche contre lui pour rébellion avec arme. Le juge d'instruction Dominique Lizin est descendu sur les lieux avec un substitut de garde. L'épouse de l'homme violent a été hospitalisée, en état de choc. (Belga)