"Deux membres (du CGN) ont été touchés par balles au moment où ils tentaient de quitter les lieux dans leurs voitures", a déclaré à la chaîne Al-Nabaa, Nouri Abou Sahmein accusant "des manifestants armés". Plus tôt, le porte-parole du Congrès OMar Hmidane avait affirmé à la même télévision que "des membres (du CGN) avaient été agressés", précisant que des voitures appartenant à des députés avaient été détruites. Une députée avait aussi indiqué à l'AFP que des manifestants, jeunes pour la plupart et armés de couteaux et de bâtons, avaient envahi les locaux du CGN en scandant: "démissionnez, démissionnez". Les manifestants réclament la dissolution du Congrès et protestent contre l'"enlèvement" la veille de manifestants qui participaient à un sit-in devant son siège situé dans le centre de Tripoli. (Belga)

"Deux membres (du CGN) ont été touchés par balles au moment où ils tentaient de quitter les lieux dans leurs voitures", a déclaré à la chaîne Al-Nabaa, Nouri Abou Sahmein accusant "des manifestants armés". Plus tôt, le porte-parole du Congrès OMar Hmidane avait affirmé à la même télévision que "des membres (du CGN) avaient été agressés", précisant que des voitures appartenant à des députés avaient été détruites. Une députée avait aussi indiqué à l'AFP que des manifestants, jeunes pour la plupart et armés de couteaux et de bâtons, avaient envahi les locaux du CGN en scandant: "démissionnez, démissionnez". Les manifestants réclament la dissolution du Congrès et protestent contre l'"enlèvement" la veille de manifestants qui participaient à un sit-in devant son siège situé dans le centre de Tripoli. (Belga)