"Le ministre a présenté sa démission, dénonçant le siège imposé à des institutions de l'Etat en Libye", a indiqué ce porte-parole sous couvert de l'anonymat. Cette démission semble toutefois motivée par une loi sur l'exclusion politique des anciens collaborateurs et responsables de l'ancien régime qui pourrait concerner M. Barghathi, qui était commandant des forces de l'armée de l'air du temps du dictateur déchu Mouammar Kadhafi. La loi controversée adoptée dimanche par l'Assemblée nationale libyenne sous la pression des milices armées, devrait entrer en vigueur dans un mois. (Belga)

"Le ministre a présenté sa démission, dénonçant le siège imposé à des institutions de l'Etat en Libye", a indiqué ce porte-parole sous couvert de l'anonymat. Cette démission semble toutefois motivée par une loi sur l'exclusion politique des anciens collaborateurs et responsables de l'ancien régime qui pourrait concerner M. Barghathi, qui était commandant des forces de l'armée de l'air du temps du dictateur déchu Mouammar Kadhafi. La loi controversée adoptée dimanche par l'Assemblée nationale libyenne sous la pression des milices armées, devrait entrer en vigueur dans un mois. (Belga)