"Les affrontements ont fait neuf morts et 49 blessés", a déclaré le ministre de l'Intérieur par intérim, Seddik Abdelkarim, en lisant un communiqué du gouvernement. Il a appelé les habitants de Benghazi au calme et à collaborer avec les forces régulières, soulignant que les autorités ont pris toutes les dispositions pour rétablir l'ordre dans la ville. Le gouvernement a indiqué que l'armée était "une ligne rouge" à ne pas franchir. Des heurts ont opposé, aux premières heures lundi, le groupe salafiste d'Ansar Ashariaa et les forces spéciales de l'armée libyenne. Selon un correspondant de l'AFP, un calme relatif régnait en début d'après-midi dans la ville qui est régulièrement le théâtre d'assassinats et d'attaques contre les forces de sécurité, attribués aux groupes islamistes. Les heurts de lundi sont les premiers du genre entre les forces régulières et le groupe islamiste lourdement armé. Jusqu'ici, les autorité ont évité toute confrontation avec les islamistes, dont l'influence est grandissante dans l'est du pays. (Belga)

"Les affrontements ont fait neuf morts et 49 blessés", a déclaré le ministre de l'Intérieur par intérim, Seddik Abdelkarim, en lisant un communiqué du gouvernement. Il a appelé les habitants de Benghazi au calme et à collaborer avec les forces régulières, soulignant que les autorités ont pris toutes les dispositions pour rétablir l'ordre dans la ville. Le gouvernement a indiqué que l'armée était "une ligne rouge" à ne pas franchir. Des heurts ont opposé, aux premières heures lundi, le groupe salafiste d'Ansar Ashariaa et les forces spéciales de l'armée libyenne. Selon un correspondant de l'AFP, un calme relatif régnait en début d'après-midi dans la ville qui est régulièrement le théâtre d'assassinats et d'attaques contre les forces de sécurité, attribués aux groupes islamistes. Les heurts de lundi sont les premiers du genre entre les forces régulières et le groupe islamiste lourdement armé. Jusqu'ici, les autorité ont évité toute confrontation avec les islamistes, dont l'influence est grandissante dans l'est du pays. (Belga)