Les soldats ont essuyé des tirs de la part d'hommes armés lorsqu'ils ont voulu rouvrir la route menant à Tariq al-Jdidé, un bastion des partisans de l'ancien Premier ministre sunnite Saad Hariri, et l'armée a riposté. Dans la matinée, sur l'avenue Qasqas, au rond point Cola et sur la corniche Mazraa, proche du quartier de Tariq al-Jdidé, des hommes armés de kalachnikovs, et portant des cagoules noires, empêchaient les voitures de passer en obstruant la chaussée avec des ordures, des pierres et des morceaux de fer. "Rien ne sera plus comme avant. Nous allons nous réunir avec Ahmad Hariri (responsable du Courant du futur de Saad Hariri) pour lui dire que nous n'accepterons plus de rester marginalisés", a dit l'un d'entre eux. (JAV)

Les soldats ont essuyé des tirs de la part d'hommes armés lorsqu'ils ont voulu rouvrir la route menant à Tariq al-Jdidé, un bastion des partisans de l'ancien Premier ministre sunnite Saad Hariri, et l'armée a riposté. Dans la matinée, sur l'avenue Qasqas, au rond point Cola et sur la corniche Mazraa, proche du quartier de Tariq al-Jdidé, des hommes armés de kalachnikovs, et portant des cagoules noires, empêchaient les voitures de passer en obstruant la chaussée avec des ordures, des pierres et des morceaux de fer. "Rien ne sera plus comme avant. Nous allons nous réunir avec Ahmad Hariri (responsable du Courant du futur de Saad Hariri) pour lui dire que nous n'accepterons plus de rester marginalisés", a dit l'un d'entre eux. (JAV)