Dans le peloton, il n'est plus rare de voir des coureurs professionnels s'offrir une chope sans alcool bien fraîche après un parcours harassant. Les coureurs de The Wolfpack - comme est surnommée la fameuse Deceuninck - Quick-Step Cycling Team de Patrick Lefevere - se désaltèrent régulièrement avec une Maes 0.0% bien fraîche après une nouvelle victoire. Philippe Gilbert, Iljo Keisse, Maximiliano Richeze, Zdenek Stybar, Fabio Sabbatini, Michael Mørkøv et leurs coéquipiers savent ce qui est bon pour eux. La bière sans alcool est un désaltérant idéal et savoureux qui aide à "récupérer de façon responsable" après l'effort. Lefevere buvait du petit lait lorsque Maes 0.0% est devenu sponsor de son équipe de champions.

Un système immunitaire au top

La "marque des potes" évoque à la fois l'image du cyclisme qui rassemble les copains et celle de l'esprit d'équipe qui, au sein de la team, débouche sur des performances exceptionnelles. En plus de ce sentiment fort d'appartenance entre les supporters et les sportifs, la bière à 0,0% apporte de l'énergie supplémentaire en tant que boisson sportive isotonique, avec un apport de substances végétales bonnes pour l'organisme. Une Maes 0.0% pour se requinquer ? Il y a pire !

© Sigfrid Eggers

La bière sans alcool est un désaltérant idéal et savoureux qui aide à "récupérer de façon responsable" après l'effort.

Le sport fait transpirer et donc perdre de l'eau et du sel. Entre-temps, les muscles brûlent des hydrates de carbone et des protéines à gogo. Pour permettre à toutes ces réserves de se reconstituer rapidement, il est nécessaire de "récupérer". Après le sport, boire une bière sans alcool est une solution idéale, confirme notamment le Prof. Ben Densbrow, expert en nutrition de l'université Griffith en Australie. Comparée aux boissons sportives classiques, la bière offre l'avantage de contenir du houblon et de la levure, des ingrédients qui combattent l'oxydation et les inflammations, en plus d'avoir un effet calmant.

D'autres équipes ont opté pour la bière sans alcool comme boisson sportive favorite, et non des moindres. Pendant les JO d'hiver de Pyeongchang (Corée du Sud) en 2018, les Allemands se sont distingués avec une superéquipe qui décrocha une médaille après l'autre - 31 au total. Chez le grand public, l'étonnement fut encore plus grand lorsqu'il apprit que la bière sans alcool était leur boisson sportive miraculeuse et qu'elle était une composante indispensable de leurs entraînements. Johannes Scherr, le médecin de l'équipe allemande de sports d'hiver, avait découvert quelques années plus tôt que la bière à 0,0 % accélère le processus de récupération et renforce le système immunitaire. Résultat : les athlètes peuvent augmenter encore l'intensité de leurs entraînements. Le cyclisme et la bière ? Avec 0,0 % d'alcool, c'est un mariage parfait à 100 %.

© Sigfrid Eggers