À fond la convivialité

La Tournée Minérale connaîtra sa troisième édition en février 2019. L'an dernier, un Belge adulte sur cinq y a pris part, et 92 % des participants ont déclaré vouloir remettre le couvert. Un mois sans alcool, cela ne peut offrir que des avantages, et il n'y a pas de raison que ce soit triste.

À fond la convivialité

Lever son verre avec les amis, au café ou à la maison, il ne fait aucun doute que cela fait partie intégrante de notre culture. Est-ce parce que nous aimons l'alcool ou parce que nous aimons nos copains ? Plus de 85 % des Belges boivent volontiers un verre. L'alcool a toujours eu une image forte, même auprès des couches les plus scolarisées. Le buveur invétéré qui raconte les meilleures histoires de comptoir était un "balèse".

Partager

Boire en société a ainsi acquis une nouvelle image.

Voir sauter la capsule ou le bouchon est toujours un bon moment. Grâce aux nombreuses alternatives gustatives telles que les bières 0,0 % et les mocktails, ce plaisir se passe désormais facilement d'alcool. Il est aujourd'hui naturel de crier au patron de café : " Remplissez encore les verres ! Et sans alcool ! " Boire en société a ainsi acquis une nouvelle image et ceux qui ne consomment pas d'alcool y participent pleinement. Plus besoin de donner des raisons médicales ou religieuses pour être des leurs. Et c'est très bien comme ça, car c'est à l'amitié qu'on trinque.

Les occasions sociales

Les sorties entre copains renforcent-elles l'amitié ? Une étude de l'Université d'Oxford, publiée dans le University Herald, encourage sans équivoque les hommes à sortir deux fois par semaine avec des potes. Il semblerait que ce soit bon pour la santé physique et mentale, car les liens amicaux solides et joyeux boostent le bien-être individuel, la confiance en soi et le bonheur, en plus de lutter efficacement contre le stress. En outre, les bons amis s'aident mutuellement à combattre de mauvaises habitudes comme les excès de boisson. (Pour étouffer dans l'oeuf toute discussion : la même chose vaut pour les copines.)

À fond la convivialité

© Getty Images/iStockphoto

Il n'est dit nulle part dans l'étude d'Oxford que l'alcool serait indispensable pour passer une excellente soirée. Ou que dire de cette expérience classique de psychologie sociale ? Des volontaires sont invités à une fête informelle où ils peuvent boire "alcoolisé". Bien qu'en réalité, la boisson ne contienne pas la moindre goutte d'alcool, la plupart des personnes présentes se révèlent, après un moment, détendues et comme agréablement enivrées. Ce qui prouve que ce n'est pas la boisson comme telle qui crée l'ambiance, mais le contexte et surtout la qualité de la compagnie.

Partager

Alcool ou pas, chacun y trouve un choix gustatif de qualité.

C'est donc une bénédiction pour les vrais amis que de plus en plus de patrons de cafés et de restaurateurs mettent à leur carte des mocktails et autres possibilités d'alternatives. Alcool ou pas, chacun y trouve un choix gustatif de qualité. De même, chez des amis ou lors de fêtes, les apéritifs et drinks traditionnels sont de plus en plus souvent accompagnés de variantes originales à 0,0 %. Et il est aussi possible aujourd'hui, grâce à la Maes 0.0%, de se régaler à fond d'une bonne chope, au café ou chez soi, mais toujours en bonne compagnie.