Plusieurs députés, dont Juliette Boulet (Ecolo) et Georges Dallemagne (cdH), ont interrogé jeudi à la Chambre Mme De Block sur l'accueil des Syriens qui fuient leur pays. En 2012, 480 Syriens ont pu bénéficier d'un statut de protection en Belgique: 98 ont été reconnus comme réfugiés et 382 ont reçu la protection subsidiaire. En 2013, jusqu'au mois passé, ils étaient 1.111, dont 987 au titre de la protection subsidiaire et 124 comme réfugiés. En deux ans, ce sont ainsi 1.591 Syriens qui ont reçu une protection. Le taux de reconnaissance s'élève à 93 pc, a souligné la secrétaire d'Etat. Les 7 pc restants ne sont pas Syriens ou ne peuvent recevoir une protection parce qu'ils relèvent d'une cause d'exclusion, comme le fait d'avoir commis des crimes de guerre. Les réfugiés peuvent solliciter le regroupement familial sans satisfaire aux critères de la nouvelle loi en matière de revenus et de logement. Il en va de même pour les personnes qui ont reçu la protection subsidiaire, conformément à un arrêt de la Cour constitutionnelle. "Dans la pratique, cela a un impact pour les Syriens reconnus dans notre pays: la majorité d'entre eux tombe sous le système de la protection subsidiaire. Il sera donc plus facile pour eux de faire venir leur famille", a souligné Mme De Block. (Belga)

Plusieurs députés, dont Juliette Boulet (Ecolo) et Georges Dallemagne (cdH), ont interrogé jeudi à la Chambre Mme De Block sur l'accueil des Syriens qui fuient leur pays. En 2012, 480 Syriens ont pu bénéficier d'un statut de protection en Belgique: 98 ont été reconnus comme réfugiés et 382 ont reçu la protection subsidiaire. En 2013, jusqu'au mois passé, ils étaient 1.111, dont 987 au titre de la protection subsidiaire et 124 comme réfugiés. En deux ans, ce sont ainsi 1.591 Syriens qui ont reçu une protection. Le taux de reconnaissance s'élève à 93 pc, a souligné la secrétaire d'Etat. Les 7 pc restants ne sont pas Syriens ou ne peuvent recevoir une protection parce qu'ils relèvent d'une cause d'exclusion, comme le fait d'avoir commis des crimes de guerre. Les réfugiés peuvent solliciter le regroupement familial sans satisfaire aux critères de la nouvelle loi en matière de revenus et de logement. Il en va de même pour les personnes qui ont reçu la protection subsidiaire, conformément à un arrêt de la Cour constitutionnelle. "Dans la pratique, cela a un impact pour les Syriens reconnus dans notre pays: la majorité d'entre eux tombe sous le système de la protection subsidiaire. Il sera donc plus facile pour eux de faire venir leur famille", a souligné Mme De Block. (Belga)