"A l'heure où les grandes villes belges sont montrées du doigt pour leurs embouteillages, permettre aux motos d'emprunter ces couloirs permettrait de fluidifier et désengorger la circulation aux heures de pointe", estiment les Motards en colère. Une telle mesure aurait aussi pour conséquence de diminuer les risques d'accidents causés par la circulation interfiles. "Une pratique autorisée, mais encore non reconnue et non tolérée par une majorité d'automobilistes", déplore la FBMC, qui est également convaincue que cela apaisera les tensions entre usagers générées par les embouteillages. La Fédération s'interroge en outre sur l'autorisation qui a été faite aux taxis d'emprunter les voies de bus et sur les motivations qui ont amené les gestionnaires à le faire. Les Motards en colère "somment" donc Melchior Wathelet de mettre en place une réunion de concertation rapidement. (Belga)

"A l'heure où les grandes villes belges sont montrées du doigt pour leurs embouteillages, permettre aux motos d'emprunter ces couloirs permettrait de fluidifier et désengorger la circulation aux heures de pointe", estiment les Motards en colère. Une telle mesure aurait aussi pour conséquence de diminuer les risques d'accidents causés par la circulation interfiles. "Une pratique autorisée, mais encore non reconnue et non tolérée par une majorité d'automobilistes", déplore la FBMC, qui est également convaincue que cela apaisera les tensions entre usagers générées par les embouteillages. La Fédération s'interroge en outre sur l'autorisation qui a été faite aux taxis d'emprunter les voies de bus et sur les motivations qui ont amené les gestionnaires à le faire. Les Motards en colère "somment" donc Melchior Wathelet de mettre en place une réunion de concertation rapidement. (Belga)