Les listes francophones ont par contre poursuivi leur marche en avant dans les six communes à facilité de la périphérie, passant de 59,3% à 63,7%. Dans ces communes également, les listes bilingues s'effondrent, passant de 18,7% à 7,8%. La part des listes flamandes, en baisse continue depuis 1976 lorsqu'elles avaient enregistré 35,4%, ont cette fois connu une spectaculaire remontée, de 21,9% en 2006 à 28,5% dimanche. Dans les treize autres communes flamandes de la périphérie, où il n'y a désormais plus de listes bilingues, les listes flamandes ont légèrement progressé, de 85,9% à 88,5%, tandis que les francophones ont enregistré une légère baisse, de 12,5% à 11,5%. Les listes francophones ont poursuivi leur progression à Leeuw-Saint-Pierre (22%) et à Zaventem (20%). (MUA)

Les listes francophones ont par contre poursuivi leur marche en avant dans les six communes à facilité de la périphérie, passant de 59,3% à 63,7%. Dans ces communes également, les listes bilingues s'effondrent, passant de 18,7% à 7,8%. La part des listes flamandes, en baisse continue depuis 1976 lorsqu'elles avaient enregistré 35,4%, ont cette fois connu une spectaculaire remontée, de 21,9% en 2006 à 28,5% dimanche. Dans les treize autres communes flamandes de la périphérie, où il n'y a désormais plus de listes bilingues, les listes flamandes ont légèrement progressé, de 85,9% à 88,5%, tandis que les francophones ont enregistré une légère baisse, de 12,5% à 11,5%. Les listes francophones ont poursuivi leur progression à Leeuw-Saint-Pierre (22%) et à Zaventem (20%). (MUA)