"Oui, il y a un risque avec les éoliennes", estim-t-il. "On est en train de remplir le port d'Anvers d'éoliennes, alors qu'il y a des industries chimiques juste à côté. Si un accident se produit, via un bris de pale, ce sera une guillotine. Et si elle transperce une conduite de chlore, c'est un problème d'un autre ordre que ce qui peut se passer à Doel. Les éoliennes sont plus dangereuses que les centrales nucléaires." Il s'agit d'une déclaration remarquable, selon De Morgen, vu que la sécurité des éoliennes est rarement remise en question et que le prédécesseur de Jan Bens à l'AFCN, Willy De Roovere, avait déclaré lors de son départ qu'il ne voyait plus comment on pouvait défendre les risques suscités par l'énergie nucléaire. (Belga)

"Oui, il y a un risque avec les éoliennes", estim-t-il. "On est en train de remplir le port d'Anvers d'éoliennes, alors qu'il y a des industries chimiques juste à côté. Si un accident se produit, via un bris de pale, ce sera une guillotine. Et si elle transperce une conduite de chlore, c'est un problème d'un autre ordre que ce qui peut se passer à Doel. Les éoliennes sont plus dangereuses que les centrales nucléaires." Il s'agit d'une déclaration remarquable, selon De Morgen, vu que la sécurité des éoliennes est rarement remise en question et que le prédécesseur de Jan Bens à l'AFCN, Willy De Roovere, avait déclaré lors de son départ qu'il ne voyait plus comment on pouvait défendre les risques suscités par l'énergie nucléaire. (Belga)