En raison des températures élevées de ces derniers mois, les particuliers ont consommé 20% de gaz naturel en moins entre octobre et mars, comparativement à l'hiver précédent. "Réparti sur une année entière, cela signifie une consommation mensuelle en baisse de 11%", explique Tom Van de Cruys, administrateur délégué de Lampiris. Lampiris estime que le remboursement avoisinera les 100 euros. Pour Eni, un ménage moyen qui dépense environ 100 euros par mois pour son gaz naturel devrait toucher 135 euros. Les fournisseurs d'énergie mettent toutefois leurs clients en garde. Le prochain hiver pourrait en effet être beaucoup plus rude que celui qui vient de s'écouler. Pour ces sociétés, l'hiver dernier a été une tuile. "Nous avons vendu beaucoup moins de gaz et à des prix moins élevés que l'année passée, alors que nous avons d'abord dû le payer à un prix important", constate Tom Van de Cruys. (Belga)

En raison des températures élevées de ces derniers mois, les particuliers ont consommé 20% de gaz naturel en moins entre octobre et mars, comparativement à l'hiver précédent. "Réparti sur une année entière, cela signifie une consommation mensuelle en baisse de 11%", explique Tom Van de Cruys, administrateur délégué de Lampiris. Lampiris estime que le remboursement avoisinera les 100 euros. Pour Eni, un ménage moyen qui dépense environ 100 euros par mois pour son gaz naturel devrait toucher 135 euros. Les fournisseurs d'énergie mettent toutefois leurs clients en garde. Le prochain hiver pourrait en effet être beaucoup plus rude que celui qui vient de s'écouler. Pour ces sociétés, l'hiver dernier a été une tuile. "Nous avons vendu beaucoup moins de gaz et à des prix moins élevés que l'année passée, alors que nous avons d'abord dû le payer à un prix important", constate Tom Van de Cruys. (Belga)