Selon Sudpresse, ce mode de surveillance consistant à assigner le détenu à résidence et à ne l'autoriser à sortir que pour les besoins de l'enquête est désormais autorisé pour les détenus en préventive. "Il n'est pas exclu que l'on envisage cette solution...", a affirmé Me Mayence, conseil du député wallon inculpé de l'assassinat de son épouse Véronique Piroton retrouvée morte dans la salle de bain de la chambre d'hôtel qu'elle occupait avec son mari à Ostende le 31 octobre dernier. Pour l'avocat, "il faut cependant voir si techniquement, cela peut s'envisager au départ de l'arrondissement de Bruges" où M. Wesphael est incarcéré. (Belga)

Selon Sudpresse, ce mode de surveillance consistant à assigner le détenu à résidence et à ne l'autoriser à sortir que pour les besoins de l'enquête est désormais autorisé pour les détenus en préventive. "Il n'est pas exclu que l'on envisage cette solution...", a affirmé Me Mayence, conseil du député wallon inculpé de l'assassinat de son épouse Véronique Piroton retrouvée morte dans la salle de bain de la chambre d'hôtel qu'elle occupait avec son mari à Ostende le 31 octobre dernier. Pour l'avocat, "il faut cependant voir si techniquement, cela peut s'envisager au départ de l'arrondissement de Bruges" où M. Wesphael est incarcéré. (Belga)