"Ces documents témoignent de la persécution des Juifs en Belgique par les Allemands et plus précisément de la minutieuse opération de "désenjuivement" de l'économie de notre pays orchestrée par l'occupant", explique le secrétaire d'Etat à la Politique scientifique Philippe Courard (PS). "Les archives aujourd'hui transférées proviennent de la Verwaltung des Jüdischen Grundbesitzes, une administration qui a été mise en place par le régime nazi. Elles ont été classées sous séquestre après guerre. Elles constituent une source essentielle pour la connaissance des transactions immobilières forcées". Ce fonds a été sauvé de la destruction par la Ville de Bruxelles en 1970. Ces archives "ont déjà permis d'alimenter le travail de la Commission Buysse, la commission de dédommagement des membres de la communauté juive de Belgique entre 2003 et 2007", poursuit Karine Lalieux (PS), échevine bruxelloise de la Culture". "Bientôt inventoriées en détail et mises à disposition d'un plus large public, elles permettront, je l'espère, de faire avancer la recherche historique". Les Archives générales du Royaume ont redécouvert ce fonds lors de l'élaboration d'un guide des sources sur l'histoire du Judaïsme en Belgique, qui sera publié cette année. Elles ont décidé de réparer l'erreur d'aiguillage commise en 1970 et de réunifier les archives d'Etat. (Belga)

"Ces documents témoignent de la persécution des Juifs en Belgique par les Allemands et plus précisément de la minutieuse opération de "désenjuivement" de l'économie de notre pays orchestrée par l'occupant", explique le secrétaire d'Etat à la Politique scientifique Philippe Courard (PS). "Les archives aujourd'hui transférées proviennent de la Verwaltung des Jüdischen Grundbesitzes, une administration qui a été mise en place par le régime nazi. Elles ont été classées sous séquestre après guerre. Elles constituent une source essentielle pour la connaissance des transactions immobilières forcées". Ce fonds a été sauvé de la destruction par la Ville de Bruxelles en 1970. Ces archives "ont déjà permis d'alimenter le travail de la Commission Buysse, la commission de dédommagement des membres de la communauté juive de Belgique entre 2003 et 2007", poursuit Karine Lalieux (PS), échevine bruxelloise de la Culture". "Bientôt inventoriées en détail et mises à disposition d'un plus large public, elles permettront, je l'espère, de faire avancer la recherche historique". Les Archives générales du Royaume ont redécouvert ce fonds lors de l'élaboration d'un guide des sources sur l'histoire du Judaïsme en Belgique, qui sera publié cette année. Elles ont décidé de réparer l'erreur d'aiguillage commise en 1970 et de réunifier les archives d'Etat. (Belga)