L'objectif de l'ajustement consiste à trouver 811 millions d'euros afin de respecter l'objectif que la Belgique s'est fixé à l'échelon fédéral, dans sa copie rendue à la Commission européenne, à savoir un déficit public limité à 2,8% du PIB. Ce premier exercice devrait être achevé mardi soir. Vers 17 heures, le Premier ministre et les Vice-premiers se sont à nouveau réunis. Le Vice-premier ministre MR, Didier Reynders, a évoqué une série de nouvelles limitations et glissements de dépenses, entre autres dans la sécurité sociale, à la défense et à la SNCB. Mais sur le budget total de cette dernière, cet exercice est plutôt limité, a-t-il ajouté. Dans la foulée de l'ajustement 2012, le conclave s'attaquera ensuite à l'examen plus délicat des perspectives budgétaires pour 2013. Il lui faudra trouver 3,7 milliards d'euros pour tenir le cap d'un déficit limité à 2,15% du PIB. La Vice-première ministre Laurette Onkelinx (PS), a averti qu'il s'agirait d'un exercice vraiment difficile. Pour elle, il s'agira de ne pas créer de nouveaux handicaps pour tout qui crée de l'emploi, a-t-elle dit. (MUA)

L'objectif de l'ajustement consiste à trouver 811 millions d'euros afin de respecter l'objectif que la Belgique s'est fixé à l'échelon fédéral, dans sa copie rendue à la Commission européenne, à savoir un déficit public limité à 2,8% du PIB. Ce premier exercice devrait être achevé mardi soir. Vers 17 heures, le Premier ministre et les Vice-premiers se sont à nouveau réunis. Le Vice-premier ministre MR, Didier Reynders, a évoqué une série de nouvelles limitations et glissements de dépenses, entre autres dans la sécurité sociale, à la défense et à la SNCB. Mais sur le budget total de cette dernière, cet exercice est plutôt limité, a-t-il ajouté. Dans la foulée de l'ajustement 2012, le conclave s'attaquera ensuite à l'examen plus délicat des perspectives budgétaires pour 2013. Il lui faudra trouver 3,7 milliards d'euros pour tenir le cap d'un déficit limité à 2,15% du PIB. La Vice-première ministre Laurette Onkelinx (PS), a averti qu'il s'agirait d'un exercice vraiment difficile. Pour elle, il s'agira de ne pas créer de nouveaux handicaps pour tout qui crée de l'emploi, a-t-elle dit. (MUA)