La société Wegebo n'a en effet pas utilisé le bon matériau, à savoir la pierre bleue du Hainaut, lors du réaménagement de la place et des blocs de pierre doivent à présent être remplacés à ses frais. "Les deux centimètres supérieurs des blocs ont bien été confectionnés avec cette pierre, mais l'entrepreneur a utilisé de la pierre en provenance de Chine pour les parties inférieures", rapporte le cabinet de l'échevin bruxellois de l'Urbanisme Geoffroy Coomans de Brachène (MR), pour qui il existe un risque que les pierres se brisent en cas de gel. Les travaux, qui concerneront aussi les trottoirs du Boulevard de l'Impératrice, affecteront peu la circulation, assure Beliris. "Les automobilistes ne seront pas confrontés à des déviations. Les navetteurs devront peut-être adapter quelque peu leur itinéraire habituel", ajoute Marianne Hiernaux, porte-parole de Beliris. Aucun commentaire n'a été émis du côté de Wegebo mercredi. (Belga)

La société Wegebo n'a en effet pas utilisé le bon matériau, à savoir la pierre bleue du Hainaut, lors du réaménagement de la place et des blocs de pierre doivent à présent être remplacés à ses frais. "Les deux centimètres supérieurs des blocs ont bien été confectionnés avec cette pierre, mais l'entrepreneur a utilisé de la pierre en provenance de Chine pour les parties inférieures", rapporte le cabinet de l'échevin bruxellois de l'Urbanisme Geoffroy Coomans de Brachène (MR), pour qui il existe un risque que les pierres se brisent en cas de gel. Les travaux, qui concerneront aussi les trottoirs du Boulevard de l'Impératrice, affecteront peu la circulation, assure Beliris. "Les automobilistes ne seront pas confrontés à des déviations. Les navetteurs devront peut-être adapter quelque peu leur itinéraire habituel", ajoute Marianne Hiernaux, porte-parole de Beliris. Aucun commentaire n'a été émis du côté de Wegebo mercredi. (Belga)