Dans le récent jeu de chaises musicales au sein de son parti, Julie de Groote a hérité du poste de chef du groupe cdH au parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles. Au cours de la prochaine séance du parlement francophone bruxellois, elle cédera son siège de présidente à Hamza Fassi Fihri. Vendredi, elle a reçu des messages d'encouragement de tous les bancs. Anne-Sylvie Mouzon (PS) a jugé qu'elle avait fait du bon travail, évitant tout dérapage budgétaire, faisant montre d'un sens aigu de la diplomatie. Elle lui a demandé d'être "un peu moins gentille" dans ses nouvelles fonctions au sein de la fédération, pour défendre Bruxelles "que certains, en Flandre comme en Wallonie ne demanderaient pas mieux que de vampiriser". Les fleurs sont aussi venues des bancs du MR, via Gaëtan Van Goidsenhoven et des FDF, par l'intermédiaire de Fatoumata Sidibé qui ont loué son sens de l'écoute dont elle a fait preuve à l'égard de l'opposition. (JDD)

Dans le récent jeu de chaises musicales au sein de son parti, Julie de Groote a hérité du poste de chef du groupe cdH au parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles. Au cours de la prochaine séance du parlement francophone bruxellois, elle cédera son siège de présidente à Hamza Fassi Fihri. Vendredi, elle a reçu des messages d'encouragement de tous les bancs. Anne-Sylvie Mouzon (PS) a jugé qu'elle avait fait du bon travail, évitant tout dérapage budgétaire, faisant montre d'un sens aigu de la diplomatie. Elle lui a demandé d'être "un peu moins gentille" dans ses nouvelles fonctions au sein de la fédération, pour défendre Bruxelles "que certains, en Flandre comme en Wallonie ne demanderaient pas mieux que de vampiriser". Les fleurs sont aussi venues des bancs du MR, via Gaëtan Van Goidsenhoven et des FDF, par l'intermédiaire de Fatoumata Sidibé qui ont loué son sens de l'écoute dont elle a fait preuve à l'égard de l'opposition. (JDD)