Dans la matinée déjà, le président du parti socialiste, Thierry Giet, avait, lui aussi appelé à la sérénité et avait regretté la brutalité de certains propos. Lundi, Emir Kir, champion en voix de préférences à Saint-Josse-Ten-Noode, avait annoncé la conclusion d'un accord de majorité avec le cdH. Il revendiquait alors le maïorat dont il se disait prêt à laisser l'exercice au bourgmestre sortant Jean Demannez, tête de liste, le temps d'achever son mandat à la Région bruxelloise. Jean Demannez a refusé de jouer les bourgmestres faisant fonction durant 18 mois. Accusant le secrétaire d'Etat bruxellois de "putch". Il a rappelé que les deux hommes s'étaient mis d'accord publiquement, il y a plusieurs mois, pour que lui-même entame le mandat avec un statut plein et entier de bourgmestre avant de céder les clés de la communes à Emir Kir en cours de législature. Mardi, Jean Demannez avait convoqué une conférence de presse pour s'expliquer davantage sur cette "trahison"; rendez-vous qu'il a annulé en dernière minute afin de se rendre à la convocation de Rudy Vervoort. (JULIEN WARNAND)

Dans la matinée déjà, le président du parti socialiste, Thierry Giet, avait, lui aussi appelé à la sérénité et avait regretté la brutalité de certains propos. Lundi, Emir Kir, champion en voix de préférences à Saint-Josse-Ten-Noode, avait annoncé la conclusion d'un accord de majorité avec le cdH. Il revendiquait alors le maïorat dont il se disait prêt à laisser l'exercice au bourgmestre sortant Jean Demannez, tête de liste, le temps d'achever son mandat à la Région bruxelloise. Jean Demannez a refusé de jouer les bourgmestres faisant fonction durant 18 mois. Accusant le secrétaire d'Etat bruxellois de "putch". Il a rappelé que les deux hommes s'étaient mis d'accord publiquement, il y a plusieurs mois, pour que lui-même entame le mandat avec un statut plein et entier de bourgmestre avant de céder les clés de la communes à Emir Kir en cours de législature. Mardi, Jean Demannez avait convoqué une conférence de presse pour s'expliquer davantage sur cette "trahison"; rendez-vous qu'il a annulé en dernière minute afin de se rendre à la convocation de Rudy Vervoort. (JULIEN WARNAND)