Ces six instruments concernent les relations de l'Union européenne avec les pays candidats à l'adhésion (aide de préadhésion), avec ses pays voisins (insturment de voisinage) ou avec d'autres pays ou régions du monde (via l'instrument de partenariat). Ils visent aussi à promouvoir la démocratie et les droits de l'homme, la stabilité et la paix et la coopération au développement. "Nous avons réussi à impliquer davantage le Parlement et à accroître le budget pour les droits de l'homme et la démocratie d'environ 20%. Nous avons également veillé à adapter le soutien aux défenseurs des droits de l'homme qui se trouvent en situation dangereuse", s'est réjoui Alexander Graf Lambsdorff (ADLE, allemand), rapporteur pour l'instrument pour la démocratie et les droits de l'homme. "Grâce à l'instrument d'aide de préadhésion, l'aide de l'UE sera plus flexible, mieux ciblée et davantage liée aux progrès accomplis en matière de réformes", a pour sa part souligné Libor Roucek, rapporteur S&D pour l'IAP. Une révision à mi-parcours des objectifs stratégiques permettra au prochain Parlement d'avoir son mot à dire sur les priorités en la matière, a encore précisé l'Allemand Elmar Brok (PPE). (Belga)

Ces six instruments concernent les relations de l'Union européenne avec les pays candidats à l'adhésion (aide de préadhésion), avec ses pays voisins (insturment de voisinage) ou avec d'autres pays ou régions du monde (via l'instrument de partenariat). Ils visent aussi à promouvoir la démocratie et les droits de l'homme, la stabilité et la paix et la coopération au développement. "Nous avons réussi à impliquer davantage le Parlement et à accroître le budget pour les droits de l'homme et la démocratie d'environ 20%. Nous avons également veillé à adapter le soutien aux défenseurs des droits de l'homme qui se trouvent en situation dangereuse", s'est réjoui Alexander Graf Lambsdorff (ADLE, allemand), rapporteur pour l'instrument pour la démocratie et les droits de l'homme. "Grâce à l'instrument d'aide de préadhésion, l'aide de l'UE sera plus flexible, mieux ciblée et davantage liée aux progrès accomplis en matière de réformes", a pour sa part souligné Libor Roucek, rapporteur S&D pour l'IAP. Une révision à mi-parcours des objectifs stratégiques permettra au prochain Parlement d'avoir son mot à dire sur les priorités en la matière, a encore précisé l'Allemand Elmar Brok (PPE). (Belga)