Dans les allées des halles couvertes du marché matinal de Bruxelles, 130 commerçants offrent quotidiennement un large éventail de produits frais et comptent, tout comme il y a quarante ans, bon nombre de fidèles clients. Pourtant, l'offre a bien changé au fil des années, "mais le fait que les bons magasins viennent se fournir au marché matinal n'a, lui, pas changé", déclare Marcel Verbelen, de Mabru. Là où il y a quarante ans, ce sont surtout des fleurs et des légumes que l'on trouvait sur ce marché, celui-ci abrite aujourd'hui davantage de grossistes. "Avant, on trouvait une épicerie à chaque coin de rue", ajoute Marcel Verbelen. "Aujourd'hui, des épiciers indépendants continuent de se procurer leurs marchandises au Mabru, mais ce n'est pas comparable". Selon le secteur de l'horeca, le panel d'acheteurs s'est aussi diversifié. Ainsi, les restaurants, les hôpitaux et les entreprises par exemple se rendent au marché matinal pour s'approvisionner. L'offre de produits a également évolué avec le temps. "La manière de consommer et les habitudes alimentaires ont changé et il y a plus de demande pour les produits exotiques. Nous proposons ainsi des produits destinés aux épiceries marocaines et turques de tout le pays". (Belga)

Dans les allées des halles couvertes du marché matinal de Bruxelles, 130 commerçants offrent quotidiennement un large éventail de produits frais et comptent, tout comme il y a quarante ans, bon nombre de fidèles clients. Pourtant, l'offre a bien changé au fil des années, "mais le fait que les bons magasins viennent se fournir au marché matinal n'a, lui, pas changé", déclare Marcel Verbelen, de Mabru. Là où il y a quarante ans, ce sont surtout des fleurs et des légumes que l'on trouvait sur ce marché, celui-ci abrite aujourd'hui davantage de grossistes. "Avant, on trouvait une épicerie à chaque coin de rue", ajoute Marcel Verbelen. "Aujourd'hui, des épiciers indépendants continuent de se procurer leurs marchandises au Mabru, mais ce n'est pas comparable". Selon le secteur de l'horeca, le panel d'acheteurs s'est aussi diversifié. Ainsi, les restaurants, les hôpitaux et les entreprises par exemple se rendent au marché matinal pour s'approvisionner. L'offre de produits a également évolué avec le temps. "La manière de consommer et les habitudes alimentaires ont changé et il y a plus de demande pour les produits exotiques. Nous proposons ainsi des produits destinés aux épiceries marocaines et turques de tout le pays". (Belga)