La fédération industrielle "essencia" et le gouvernement Di Rupo travailleront sur l'emploi, l'énergie, la logistique, l'innovation et la santé pour renforcer le climat d'investissement et la compétitivité du secteur. L'objectif final est la création d'emplois. Le secteur compte plus de 90.000 travailleurs en Belgique et représente la moitié des dépenses privées dans la recherche et le développement, et 32 pc des exportations belges, selon un communiqué du Premier ministre. Pour Yves Verschueren, administrateur délégué d'essencia, ce "High Level Group" (HLG) peut contribuer à une politique industrielle "offensive", qui stimule la croissance et la compétitivité internationale des entreprises. Le HLG Chimie et sciences de la vie avait été initié en 2009 par le ministre de l'Economie de l'époque Vincent Van Quickenborne (Open Vld). (KRIS VAN EXEL)

La fédération industrielle "essencia" et le gouvernement Di Rupo travailleront sur l'emploi, l'énergie, la logistique, l'innovation et la santé pour renforcer le climat d'investissement et la compétitivité du secteur. L'objectif final est la création d'emplois. Le secteur compte plus de 90.000 travailleurs en Belgique et représente la moitié des dépenses privées dans la recherche et le développement, et 32 pc des exportations belges, selon un communiqué du Premier ministre. Pour Yves Verschueren, administrateur délégué d'essencia, ce "High Level Group" (HLG) peut contribuer à une politique industrielle "offensive", qui stimule la croissance et la compétitivité internationale des entreprises. Le HLG Chimie et sciences de la vie avait été initié en 2009 par le ministre de l'Economie de l'époque Vincent Van Quickenborne (Open Vld). (KRIS VAN EXEL)