Les communes demandent notamment un traitement d'égal à égal entre les différents niveaux de pouvoir du pays, avec le transfert massif de compétences prévu dans le cadre de la réforme de l'Etat. Dans leur lettre ouverte, elles se disent "serrées en tenaille par des dépenses qui explosent, et dont les incessants transferts de charges sont la cause majeure, et des recettes qui ne suivent pas". Les communes refusent d'assumer seules les conséquences financières de la réforme des services d'incendie ou du refinancement de la police locale et demandent à l'Etat fédéral d'en prendre sa part. Depuis quelques mois, les exemples de communes obligées de licencier du personnel pour cause de finances en crise se multiplient. (Belga)

Les communes demandent notamment un traitement d'égal à égal entre les différents niveaux de pouvoir du pays, avec le transfert massif de compétences prévu dans le cadre de la réforme de l'Etat. Dans leur lettre ouverte, elles se disent "serrées en tenaille par des dépenses qui explosent, et dont les incessants transferts de charges sont la cause majeure, et des recettes qui ne suivent pas". Les communes refusent d'assumer seules les conséquences financières de la réforme des services d'incendie ou du refinancement de la police locale et demandent à l'Etat fédéral d'en prendre sa part. Depuis quelques mois, les exemples de communes obligées de licencier du personnel pour cause de finances en crise se multiplient. (Belga)