D'après des résultats partiels diffusés à 02H00 GMT par le Tribunal électoral portant sur un quart des suffrages, M. Hernandez totalisait 34% des voix et Mme Castro 28%, devant Mauricio Villeda (Parti Libéral, 20%), à l'issue d'un scrutin qui a fortement mobilisé les 5,4 millions d'inscrits. Les Honduriens, qui élisaient dimanche leur président mais également leurs députés et leurs maires, se sont rendus massivement aux urnes pour désigner le successeur du président sortant Porfirio Lobo (Parti National), élu en 2009 dans la foulée d'un coup d'Etat au cours d'un scrutin alors boycotté par l'opposition de gauche. Miné par la violence et le pauvreté, le Honduras cherche à tourner la page de ce putsch militaire du mois de juin 2009, qui avait renversé le président Manuel Zelaya, époux de Mme Castro, et qui a profondément divisé le pays. (Belga)

D'après des résultats partiels diffusés à 02H00 GMT par le Tribunal électoral portant sur un quart des suffrages, M. Hernandez totalisait 34% des voix et Mme Castro 28%, devant Mauricio Villeda (Parti Libéral, 20%), à l'issue d'un scrutin qui a fortement mobilisé les 5,4 millions d'inscrits. Les Honduriens, qui élisaient dimanche leur président mais également leurs députés et leurs maires, se sont rendus massivement aux urnes pour désigner le successeur du président sortant Porfirio Lobo (Parti National), élu en 2009 dans la foulée d'un coup d'Etat au cours d'un scrutin alors boycotté par l'opposition de gauche. Miné par la violence et le pauvreté, le Honduras cherche à tourner la page de ce putsch militaire du mois de juin 2009, qui avait renversé le président Manuel Zelaya, époux de Mme Castro, et qui a profondément divisé le pays. (Belga)