Au niveau des quartiers à surveiller, l'on note entre autres les quartiers Dansaert (qui n'enregistre une évolution que d'1%) et Saint-Gilles (-2% à +2%). Atrium s'est également basé sur près de 12.500 enquêtes et 29 tables rondes réalisées avec les citoyens afin d'évaluer leurs attentes et recommandations. Ceux-ci ont insisté sur quatre points essentiels: la qualité de l'environnement commercial, l'originalité et la qualité de l'offre, le professionnalisme des commerçants (conseil personnalisé et connaissance des produits) ainsi que la proximité, a souligné Julien Bacq, directeur du développement commercial d'Atrium. "A l'aube des développements de plusieurs grands centres commerciaux à Bruxelles, le commerce de ville dispose d'un bel avenir dès lors qu'il considérera les attentes des chalands bruxellois et qu'il saisira les opportunités. Il est devenu une véritable composante de la vie urbaine", a estimé Céline Fremault, ministre de l'Economie de la Région de Bruxelles-Capitale. (Belga)

Au niveau des quartiers à surveiller, l'on note entre autres les quartiers Dansaert (qui n'enregistre une évolution que d'1%) et Saint-Gilles (-2% à +2%). Atrium s'est également basé sur près de 12.500 enquêtes et 29 tables rondes réalisées avec les citoyens afin d'évaluer leurs attentes et recommandations. Ceux-ci ont insisté sur quatre points essentiels: la qualité de l'environnement commercial, l'originalité et la qualité de l'offre, le professionnalisme des commerçants (conseil personnalisé et connaissance des produits) ainsi que la proximité, a souligné Julien Bacq, directeur du développement commercial d'Atrium. "A l'aube des développements de plusieurs grands centres commerciaux à Bruxelles, le commerce de ville dispose d'un bel avenir dès lors qu'il considérera les attentes des chalands bruxellois et qu'il saisira les opportunités. Il est devenu une véritable composante de la vie urbaine", a estimé Céline Fremault, ministre de l'Economie de la Région de Bruxelles-Capitale. (Belga)