Ces dernières années, des mesures successives ont été prises afin de mieux organiser et de limiter dans le temps les soirées se déroulant dans la cité estudiantine. Les fêtes organisées autour du lac sont ainsi mieux encadrées et il a été imposé aux cercles, sous peine d'amendes, de fermer leurs portes pour 03h00 au plus tard afin de réduire les problèmes de tapage nocturne et de violences. "Le phénomène du binge-drinking, les comas éthyliques et les appels aux services d'urgence pour des cas d'ivresse profonde sont de plus en plus fréquents. Après le décès d'un étudiant il y a quelques mois, les responsables des étudiants se sont rendus compte qu'un pas supplémentaire était nécessaire", explique Jean-Luc Roland, bourgmestre (ECOLO) d'Ottignies-Louvain-la-Neuve. La vente de spiritueux et de cocktails dans les cercles estudiantins sera donc interdite à partir du mois de septembre. Cette décision sera intégrée au règlement communal de police et à la Charte de l'Aune, l'outil de discipline interne de l'UCL. "Notre idée n'est pas du tout d'être prohibitionniste", poursuit Jean-Luc Roland, "mais bien de conscientiser et de responsabiliser les étudiants afin que l'approche problématique actuelle de l'alcool ne devienne pas 'normale'. Le travail de prévention dans une cité estudiantine comme Louvain-la-Neuve est constant", conclut-il. (Belga)

Ces dernières années, des mesures successives ont été prises afin de mieux organiser et de limiter dans le temps les soirées se déroulant dans la cité estudiantine. Les fêtes organisées autour du lac sont ainsi mieux encadrées et il a été imposé aux cercles, sous peine d'amendes, de fermer leurs portes pour 03h00 au plus tard afin de réduire les problèmes de tapage nocturne et de violences. "Le phénomène du binge-drinking, les comas éthyliques et les appels aux services d'urgence pour des cas d'ivresse profonde sont de plus en plus fréquents. Après le décès d'un étudiant il y a quelques mois, les responsables des étudiants se sont rendus compte qu'un pas supplémentaire était nécessaire", explique Jean-Luc Roland, bourgmestre (ECOLO) d'Ottignies-Louvain-la-Neuve. La vente de spiritueux et de cocktails dans les cercles estudiantins sera donc interdite à partir du mois de septembre. Cette décision sera intégrée au règlement communal de police et à la Charte de l'Aune, l'outil de discipline interne de l'UCL. "Notre idée n'est pas du tout d'être prohibitionniste", poursuit Jean-Luc Roland, "mais bien de conscientiser et de responsabiliser les étudiants afin que l'approche problématique actuelle de l'alcool ne devienne pas 'normale'. Le travail de prévention dans une cité estudiantine comme Louvain-la-Neuve est constant", conclut-il. (Belga)