Il s'agit du premier cas constaté par la STIB, mais la société de transports prend l'affaire au sérieux et a déposé plainte contre X. "C'est dangereux", justifie le porte-parole Guy Sablon. "Pas seulement pour le 'bus surfer' lui-même, mais également pour les autres usagers et pour nos chauffeurs." (MUA)

Il s'agit du premier cas constaté par la STIB, mais la société de transports prend l'affaire au sérieux et a déposé plainte contre X. "C'est dangereux", justifie le porte-parole Guy Sablon. "Pas seulement pour le 'bus surfer' lui-même, mais également pour les autres usagers et pour nos chauffeurs." (MUA)