Les quatre grandes familles politiques sont tombées d'accord pour réformer le système des indemnités dites "de sortie" des parlementaires en fin de législature et le plafond fixé à leur sujet. Ces indemnités vont être divisées par deux en passant de 48 mois de rémunération au maximum à 24 mois au maximum, une nouvelle règle qui ne sera toutefois d'application qu'à partir de la prochaine législature, indique La Libre Belgique. Le quotidien ajoute qu'il faut d'abord que le Bureau de la Chambre avalise cette réforme lors d'une réunion prévue la semaine prochaine, mais précise que cela ne devrait pas poser de problème. Si la Chambre a réglé de son côté la question des primes de sortie des députés, les autres assemblées parlementaires doivent maintenant décider si elles suivent ou non la même règle. La commission du règlement de la Chambre va par ailleurs examiner vendredi une proposition de diminution du nombre de "fonctions spéciales" à la Chambre, fonctions (président, vice-présidents, questeurs et secrétaires) octroyées à certains députés et qui donnent droit à une rémunération supplémentaire. (Belga)

Les quatre grandes familles politiques sont tombées d'accord pour réformer le système des indemnités dites "de sortie" des parlementaires en fin de législature et le plafond fixé à leur sujet. Ces indemnités vont être divisées par deux en passant de 48 mois de rémunération au maximum à 24 mois au maximum, une nouvelle règle qui ne sera toutefois d'application qu'à partir de la prochaine législature, indique La Libre Belgique. Le quotidien ajoute qu'il faut d'abord que le Bureau de la Chambre avalise cette réforme lors d'une réunion prévue la semaine prochaine, mais précise que cela ne devrait pas poser de problème. Si la Chambre a réglé de son côté la question des primes de sortie des députés, les autres assemblées parlementaires doivent maintenant décider si elles suivent ou non la même règle. La commission du règlement de la Chambre va par ailleurs examiner vendredi une proposition de diminution du nombre de "fonctions spéciales" à la Chambre, fonctions (président, vice-présidents, questeurs et secrétaires) octroyées à certains députés et qui donnent droit à une rémunération supplémentaire. (Belga)