La "Base de données nationale de la circulation" doit regrouper toutes les perceptions immédiates et tous les accords à l'amiable. L'objectif est de permettre aux agents de consulter ces informations lorsqu'ils interpellent un contrevenant. "Si quelqu'un est aujourd'hui contrôlé positif et jure que c'est la première fois, les agents peuvent se montrer plus indulgents", explique le commissaire De Pauw. "Avec la base de données, ils auront tout le 'passé de conducteur' du contrevenant, ce dont nous ne disposons pas directement aujourd'hui." On ignore encore quand cette base de données sera opérationnelle. (Belga)

La "Base de données nationale de la circulation" doit regrouper toutes les perceptions immédiates et tous les accords à l'amiable. L'objectif est de permettre aux agents de consulter ces informations lorsqu'ils interpellent un contrevenant. "Si quelqu'un est aujourd'hui contrôlé positif et jure que c'est la première fois, les agents peuvent se montrer plus indulgents", explique le commissaire De Pauw. "Avec la base de données, ils auront tout le 'passé de conducteur' du contrevenant, ce dont nous ne disposons pas directement aujourd'hui." On ignore encore quand cette base de données sera opérationnelle. (Belga)