La liste UF obtient deux sièges de moins qu'en 2006, un résultat qui s'explique notamment par les difficultés pré-electorales entre francophones. Ce n'est qu'en dernière minute que le cdH, le MR et le FDF ont conclu un accord. La liste d'union néerlandophone Open obtient elle aussi deux sièges de moins (3 sièges, pour 16,6%). Les quatre sièges perdus reviennent à la liste Kraainem-Unie, une nouvelle venue formée de candidats des deux langues, qui a obtenu 20,6% des suffrages. (VIM)

La liste UF obtient deux sièges de moins qu'en 2006, un résultat qui s'explique notamment par les difficultés pré-electorales entre francophones. Ce n'est qu'en dernière minute que le cdH, le MR et le FDF ont conclu un accord. La liste d'union néerlandophone Open obtient elle aussi deux sièges de moins (3 sièges, pour 16,6%). Les quatre sièges perdus reviennent à la liste Kraainem-Unie, une nouvelle venue formée de candidats des deux langues, qui a obtenu 20,6% des suffrages. (VIM)