Ces nouveaux décès ont été enregistrés dans des provinces de l'est du pays, où ont été recensées la majorité des contaminations humaines. Hors de la Chine continentale, seul un cas d'infection a été recensé à Taïwan, sur une personne qui avait contracté le virus en Chine. Les experts redoutent que ce virus devienne transmissible entre humains, ce qui pourrait déclencher une pandémie. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a trouvé aucun indice d'une telle transmission d'homme à homme, mais a prévenu que le H7N9 était l'"un des plus mortels" des virus de la grippe aviaire identifiés. Les chercheurs chinois ont confirmé qu'il provenait des volailles. (Belga)

Ces nouveaux décès ont été enregistrés dans des provinces de l'est du pays, où ont été recensées la majorité des contaminations humaines. Hors de la Chine continentale, seul un cas d'infection a été recensé à Taïwan, sur une personne qui avait contracté le virus en Chine. Les experts redoutent que ce virus devienne transmissible entre humains, ce qui pourrait déclencher une pandémie. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a trouvé aucun indice d'une telle transmission d'homme à homme, mais a prévenu que le H7N9 était l'"un des plus mortels" des virus de la grippe aviaire identifiés. Les chercheurs chinois ont confirmé qu'il provenait des volailles. (Belga)