Selon M. Peeters, le gouvernement flamand a réussi à créer 48.000 emplois lors des quatre dernières années. Il a également souligné que son budget était en équilibre pour la quatrième année consécutive et que le gouvernement avait continué à investir tout en réalisant des économies sur son propre fonctionnement. L'exécutif flamand ne peut cependant pas "se reposer sur ses lauriers", a poursuivi M. Peeters. "Notre ambition devra encore être revue à la hausse tant qu'un enfant, un senior ou un handicapé figurera sur une liste d'attente. Nous ne pourrons pas être satisfaits tant que d'importantes entreprises fermeront leurs portes." Le pacte pour l'emploi et la concurrence constitue la priorité de cet automne, selon le ministre-président, qui a également pointé parmi les défis à venir l'implémentation de la sixième réforme de l'Etat. (Belga)

Selon M. Peeters, le gouvernement flamand a réussi à créer 48.000 emplois lors des quatre dernières années. Il a également souligné que son budget était en équilibre pour la quatrième année consécutive et que le gouvernement avait continué à investir tout en réalisant des économies sur son propre fonctionnement. L'exécutif flamand ne peut cependant pas "se reposer sur ses lauriers", a poursuivi M. Peeters. "Notre ambition devra encore être revue à la hausse tant qu'un enfant, un senior ou un handicapé figurera sur une liste d'attente. Nous ne pourrons pas être satisfaits tant que d'importantes entreprises fermeront leurs portes." Le pacte pour l'emploi et la concurrence constitue la priorité de cet automne, selon le ministre-président, qui a également pointé parmi les défis à venir l'implémentation de la sixième réforme de l'Etat. (Belga)