Le décret inclut déjà les transsexuels, c'est-à-dire les personnes qui suivent un traitement en vue de changer de sexe, l'ont suivi ou ont l'intention de le suivre. La définition ne recouvre pas entièrement la catégorie des transgenres. Le gouvernement a décidé d'ajouter deux nouveaux motifs pour prendre en compte les travestis, intersexuels ou plus généralement des personnes dont le comportement ne correspond pas au standard du genre qui leur est attribué. Selon le ministre, cette extension était nécessaire. "D'une enquête menée par le Point de soutien à la politique de l'égalité des chances, il ressort que 80 pc des transgenres interrogés ont été confrontés publiquement, dans un passé récent, à de la violence physique ou verbales". (Belga)

Le décret inclut déjà les transsexuels, c'est-à-dire les personnes qui suivent un traitement en vue de changer de sexe, l'ont suivi ou ont l'intention de le suivre. La définition ne recouvre pas entièrement la catégorie des transgenres. Le gouvernement a décidé d'ajouter deux nouveaux motifs pour prendre en compte les travestis, intersexuels ou plus généralement des personnes dont le comportement ne correspond pas au standard du genre qui leur est attribué. Selon le ministre, cette extension était nécessaire. "D'une enquête menée par le Point de soutien à la politique de l'égalité des chances, il ressort que 80 pc des transgenres interrogés ont été confrontés publiquement, dans un passé récent, à de la violence physique ou verbales". (Belga)