L'agence de presse nord-coréenne cite un département du gouvernement en charge des relations transfrontalières selon qui la raison de ce report est la politique "hostile" de Séoul. Les deux Corées étaient tombées d'accord fin août pour permettre aux familles séparées par la guerre de se rencontrer pendant six jours du 25 au 30 septembre. (Belga)

L'agence de presse nord-coréenne cite un département du gouvernement en charge des relations transfrontalières selon qui la raison de ce report est la politique "hostile" de Séoul. Les deux Corées étaient tombées d'accord fin août pour permettre aux familles séparées par la guerre de se rencontrer pendant six jours du 25 au 30 septembre. (Belga)