"L'uranium appauvri est un déchet de la production d'uranium enrichi. L'industrie nucléaire fournit une partie de l'uranium appauvri quasi gratuitement aux fabricants d'armes anti-chars. Lors de l'impact, l'uranium se répand dans l'air", explique Willem Van den Panhuysen de "Halte aux armes à l'uranium". Ces armes ont été massivement utilisées lors des guerres en Irak et dans les Balkans. "La Belgique et le Costa Rica ont été les deux premiers pays à interdire ces armes. Nous voulons mettre la pression, à l'occasion de cette action internationale, sur les 18 pays qui utilisent ces armes, dont les Etats-Unis", ajoute M. Van den Panhuysen. (ALAIN JOCARD)

"L'uranium appauvri est un déchet de la production d'uranium enrichi. L'industrie nucléaire fournit une partie de l'uranium appauvri quasi gratuitement aux fabricants d'armes anti-chars. Lors de l'impact, l'uranium se répand dans l'air", explique Willem Van den Panhuysen de "Halte aux armes à l'uranium". Ces armes ont été massivement utilisées lors des guerres en Irak et dans les Balkans. "La Belgique et le Costa Rica ont été les deux premiers pays à interdire ces armes. Nous voulons mettre la pression, à l'occasion de cette action internationale, sur les 18 pays qui utilisent ces armes, dont les Etats-Unis", ajoute M. Van den Panhuysen. (ALAIN JOCARD)