Dès le lancement de la campagne publicitaire, lundi, le Palais royal avait demandé sa cessation immédiate pour l'utilisation abusive d'une image de la famille royale. L'usage commercial de telles images est soumis à autorisation préalable. Dans son communiqué, le site d'adultère indique qu'il souhaitait "faire un clin d'oeil" à la succession royale et à la discrétion. "Les Belges sont connus pour leur humour", indique Sigurd Vedal, CEO de Victoria Milan. "Nous avions pensé que le nouveau roi comprendrait l'humour de cette campagne. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Vu que la campagne n'a pas du tout pour objectif de blesser des membres de la famille royale, nous avons décidé d'y mettre fin." (Belga)

Dès le lancement de la campagne publicitaire, lundi, le Palais royal avait demandé sa cessation immédiate pour l'utilisation abusive d'une image de la famille royale. L'usage commercial de telles images est soumis à autorisation préalable. Dans son communiqué, le site d'adultère indique qu'il souhaitait "faire un clin d'oeil" à la succession royale et à la discrétion. "Les Belges sont connus pour leur humour", indique Sigurd Vedal, CEO de Victoria Milan. "Nous avions pensé que le nouveau roi comprendrait l'humour de cette campagne. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Vu que la campagne n'a pas du tout pour objectif de blesser des membres de la famille royale, nous avons décidé d'y mettre fin." (Belga)