On entend par fiscalité environnementale, l'ensemble des prélèvements qui touchent les produits ou comportements polluants, comme par exemple les taxes sur les produits énergétiques, sur les véhicules ou les déchets. La Belgique est en stagnation en la matière depuis 2007, écrit Le Soir. Il semble que notre pays applique des taux trop bas dans ses taxations sur l'énergie. Le SPF Finances reconnaît le problème. "Nous préparons une réforme fiscale. Elle vise à faire baisser la fiscalité sur le travail et à la diriger vers d'autres sources, comme le patrimoine, la consommation, mais aussi l'environnement", répond le ministre des Finances Koen Geens (CD&V). La tendance européenne est elle à la hausse. Selon Eurostat, la proportion de recettes venant de la fiscalité environnementale est passée de 5,95% à 6,17% entre 2008 et 2011, soit 303 milliards d'euros de taxes environnementales, dont 7,7 milliards pour la Belgique. (Belga)

On entend par fiscalité environnementale, l'ensemble des prélèvements qui touchent les produits ou comportements polluants, comme par exemple les taxes sur les produits énergétiques, sur les véhicules ou les déchets. La Belgique est en stagnation en la matière depuis 2007, écrit Le Soir. Il semble que notre pays applique des taux trop bas dans ses taxations sur l'énergie. Le SPF Finances reconnaît le problème. "Nous préparons une réforme fiscale. Elle vise à faire baisser la fiscalité sur le travail et à la diriger vers d'autres sources, comme le patrimoine, la consommation, mais aussi l'environnement", répond le ministre des Finances Koen Geens (CD&V). La tendance européenne est elle à la hausse. Selon Eurostat, la proportion de recettes venant de la fiscalité environnementale est passée de 5,95% à 6,17% entre 2008 et 2011, soit 303 milliards d'euros de taxes environnementales, dont 7,7 milliards pour la Belgique. (Belga)