"La force de la Belgique se trouve dans son système de recherche, ouvert, excellent et attrayant, dans le lien entre innovateurs et entrepreneuriat", est-il expliqué dans ce rapport qui pointe néanmoins plusieurs faiblesses dans le système belge telles que le financement de l'innovation et le soutien aux actifs intellectuels (brevets, logiciels, marques commerciales). Le rapport révèle en outre une forte diminution des dépenses d'innovation hors R&D (commercialisation, organisation). L'Union européenne s'améliore d'année en année, et ce malgré la persistance de la crise économique, ressort-il également de ce rapport. "L'investissement dans l'innovation est crucial si nous voulons maintenir notre compétitivité mondiale et relancer la croissance en Europe", précise Antonio Tanjani, le commissaire européen en charge de l'Industrie. Au niveau mondial et tout comme l'année dernière, l'Europe, 4e, reste devancée par la Corée du Sud, le leader mondial de l'innovation devant les Etats-Unis et le Japon. (JUG)

"La force de la Belgique se trouve dans son système de recherche, ouvert, excellent et attrayant, dans le lien entre innovateurs et entrepreneuriat", est-il expliqué dans ce rapport qui pointe néanmoins plusieurs faiblesses dans le système belge telles que le financement de l'innovation et le soutien aux actifs intellectuels (brevets, logiciels, marques commerciales). Le rapport révèle en outre une forte diminution des dépenses d'innovation hors R&D (commercialisation, organisation). L'Union européenne s'améliore d'année en année, et ce malgré la persistance de la crise économique, ressort-il également de ce rapport. "L'investissement dans l'innovation est crucial si nous voulons maintenir notre compétitivité mondiale et relancer la croissance en Europe", précise Antonio Tanjani, le commissaire européen en charge de l'Industrie. Au niveau mondial et tout comme l'année dernière, l'Europe, 4e, reste devancée par la Corée du Sud, le leader mondial de l'innovation devant les Etats-Unis et le Japon. (JUG)