Surnommé Frankenstorm en raison de la proximité de la fête d'Halloween, mercredi aux Etats-Unis, Sandy, rétrogradé par le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC) à la catégorie 1 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, a déjà tué 44 personnes dans les Caraïbes. L'ouragan remonte actuellement vers le nord, parallèlement à la côte américaine, mais devrait rencontrer mardi des fronts froids descendants, ce qui devrait le renforcer et le faire bifurquer vers l'ouest et les côtes américaines. Lundi ou mardi, il pourrait toucher un tiers du territoire américain, des Etats de Caroline jusqu'à ceux du nord-est et, à l'intérieur des terres, jusqu'à l'Ohio. Les météorologistes attendent sur la côte allant de la Virginie à New York non seulement "d'importantes précipitations, des vents violents et des montées des eaux significatives", mais aussi, à l'intérieur des terres, d'importantes chutes de neige, selon le service américain de météorologie. Le gouverneur de l'Etat de New York a déclaré l'état d'urgence tandis que le maire de la ville Michael Bloomblerg a invité les habitants à bien s'informer sans pour autant céder à la panique. Le maire de la capitale Washington a lui aussi déclaré l'état d'urgence, également déclenché dans le Maryland, la Pennsylvanie, la Virginie et un comté de Caroline du Nord. (NLE)

Surnommé Frankenstorm en raison de la proximité de la fête d'Halloween, mercredi aux Etats-Unis, Sandy, rétrogradé par le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC) à la catégorie 1 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, a déjà tué 44 personnes dans les Caraïbes. L'ouragan remonte actuellement vers le nord, parallèlement à la côte américaine, mais devrait rencontrer mardi des fronts froids descendants, ce qui devrait le renforcer et le faire bifurquer vers l'ouest et les côtes américaines. Lundi ou mardi, il pourrait toucher un tiers du territoire américain, des Etats de Caroline jusqu'à ceux du nord-est et, à l'intérieur des terres, jusqu'à l'Ohio. Les météorologistes attendent sur la côte allant de la Virginie à New York non seulement "d'importantes précipitations, des vents violents et des montées des eaux significatives", mais aussi, à l'intérieur des terres, d'importantes chutes de neige, selon le service américain de météorologie. Le gouverneur de l'Etat de New York a déclaré l'état d'urgence tandis que le maire de la ville Michael Bloomblerg a invité les habitants à bien s'informer sans pour autant céder à la panique. Le maire de la capitale Washington a lui aussi déclaré l'état d'urgence, également déclenché dans le Maryland, la Pennsylvanie, la Virginie et un comté de Caroline du Nord. (NLE)