Cette mission de formation, de conseil et d'aide" aux forces de sécurité nationales afghanes (ANSF), provisoirement baptisée "Resolute Support" ("Soutien résolu"), ne sera pas une mission de combat et sera "substantiellement" plus petite que l'Isaf, a-t-il assuré devant la presse, sans citer le moindre chiffre quant à sa taille. Le "plan d'opération", plus concret, notamment en ce qui concerne les effectifs - de l'ordre de 12.000 hommes sont actuellement évoqués - devrait être approuvé à l'automne et un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement alliés est d'ores et déjà prévu l'an prochain, pour marquer la fin de l'actuelle Isaf, que l'Otan dirige depuis août 2003. Fin 2014, les forces de sécurité afghanes seront pleinement responsables de la sécurité sur l'ensemble du territoire du pays. (Belga)

Cette mission de formation, de conseil et d'aide" aux forces de sécurité nationales afghanes (ANSF), provisoirement baptisée "Resolute Support" ("Soutien résolu"), ne sera pas une mission de combat et sera "substantiellement" plus petite que l'Isaf, a-t-il assuré devant la presse, sans citer le moindre chiffre quant à sa taille. Le "plan d'opération", plus concret, notamment en ce qui concerne les effectifs - de l'ordre de 12.000 hommes sont actuellement évoqués - devrait être approuvé à l'automne et un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement alliés est d'ores et déjà prévu l'an prochain, pour marquer la fin de l'actuelle Isaf, que l'Otan dirige depuis août 2003. Fin 2014, les forces de sécurité afghanes seront pleinement responsables de la sécurité sur l'ensemble du territoire du pays. (Belga)