Jeudi, une nappe de pétrole a été constatée par la police de la Basse-Meuse, alertée par les pompiers de Kanne (Limbourg). Elle s'étendait de l'écluse de Lanaye jusqu'à la darse de Lixhe. Les premières observations faites par la police de la Basse-Meuse, la police fluviale, les pompiers et SOS Pollution ont permis de déterminer que cette pollution ne venait ni de la berge en rive droite ni de celle en rive gauche. Les recherches avaient été arrêtées en raison de l'obscurité. La police fluviale est retournée sur le terrain vendredi matin et a confirmé que l'origine de la fuite ne se trouvait pas en Basse-Meuse. (Belga)

Jeudi, une nappe de pétrole a été constatée par la police de la Basse-Meuse, alertée par les pompiers de Kanne (Limbourg). Elle s'étendait de l'écluse de Lanaye jusqu'à la darse de Lixhe. Les premières observations faites par la police de la Basse-Meuse, la police fluviale, les pompiers et SOS Pollution ont permis de déterminer que cette pollution ne venait ni de la berge en rive droite ni de celle en rive gauche. Les recherches avaient été arrêtées en raison de l'obscurité. La police fluviale est retournée sur le terrain vendredi matin et a confirmé que l'origine de la fuite ne se trouvait pas en Basse-Meuse. (Belga)