"Le prix du pétrole diminuera graduellement de 20% d'ici la fin de l'année 2014", précise Koen De Leus, économiste chez KBC. "Cela s'explique principalement par la hausse de l'offre. Après la chute de Saddam Hussein, l'Irak a accordé en masse des permis aux sociétés qui voulaient exploiter du pétrole. Et les Etats-Unis, le Canada et le Brésil ont investi ces dernières années dans des sources alternatives de pétrole. Ces investissements commencent maintenant à porter leurs fruits." Les automobilistes ne ressentiront cependant que partiellement cette baisse de 20%, notamment en raison des taxes et des impôts. (Belga)

"Le prix du pétrole diminuera graduellement de 20% d'ici la fin de l'année 2014", précise Koen De Leus, économiste chez KBC. "Cela s'explique principalement par la hausse de l'offre. Après la chute de Saddam Hussein, l'Irak a accordé en masse des permis aux sociétés qui voulaient exploiter du pétrole. Et les Etats-Unis, le Canada et le Brésil ont investi ces dernières années dans des sources alternatives de pétrole. Ces investissements commencent maintenant à porter leurs fruits." Les automobilistes ne ressentiront cependant que partiellement cette baisse de 20%, notamment en raison des taxes et des impôts. (Belga)