La presse a fait état au mois de septembre d'un accord secret passé entre la Belgique et les Etats-Unis à propos de ces armes et de leur modernisation. Deux mois et demi après ces révélations, les députés ont pu interroger M. De Crem à ce sujet. Fidèle à la ligne adoptée traditionnellement par la Défense dans ce dossier, le ministre s'est montré d'une extrême prudence. Il n'a pas confirmé officiellement la présence de ces armes à Kleine Brogel mais a expliqué que leur modernisation relevait de la responsabilité des Etats-Unis. "Le maintien au niveau opérationnel et la prolongation de la durée de vie des armes nucléaires américaines est une responsabilité exclusivement nationale des Etats-Unis", a-t-il dit. Un accord de l'OTAN ou des pays membres de l'Organisation n'est donc pas exigé. Les responsables politiques connaissent toutefois l'existence de ce programme de modernisation depuis plusieurs années, à entendre le ministre. "En mai 2007, le niveau politique a été mis au courant d'un rapport du Groupe de planification nucléaire de l'OTAN concernant notamment la modernisation des B-61", a-t-il encore dit. (Belga)

La presse a fait état au mois de septembre d'un accord secret passé entre la Belgique et les Etats-Unis à propos de ces armes et de leur modernisation. Deux mois et demi après ces révélations, les députés ont pu interroger M. De Crem à ce sujet. Fidèle à la ligne adoptée traditionnellement par la Défense dans ce dossier, le ministre s'est montré d'une extrême prudence. Il n'a pas confirmé officiellement la présence de ces armes à Kleine Brogel mais a expliqué que leur modernisation relevait de la responsabilité des Etats-Unis. "Le maintien au niveau opérationnel et la prolongation de la durée de vie des armes nucléaires américaines est une responsabilité exclusivement nationale des Etats-Unis", a-t-il dit. Un accord de l'OTAN ou des pays membres de l'Organisation n'est donc pas exigé. Les responsables politiques connaissent toutefois l'existence de ce programme de modernisation depuis plusieurs années, à entendre le ministre. "En mai 2007, le niveau politique a été mis au courant d'un rapport du Groupe de planification nucléaire de l'OTAN concernant notamment la modernisation des B-61", a-t-il encore dit. (Belga)