Au cours de son exposé, Didier Reynders a brièvement présenté les principales institutions de l'UE, leurs compétences et leur fonctionnement. La crise de l'euro a également été évoquée. Le ministre a terminé son discours par les futurs enjeux de l'Union européenne, parmi lesquels les tensions entre pays du nord et du sud de l'Europe, le risque d'une Europe à plusieurs vitesses ou encore l'élargissement de l'Union. De leur côté, les élèves l'ont notamment interrogé sur la position de la Belgique concernant une éventuelle adhésion de la Turquie à l'UE, les procédures d'exclusion d'un Etat-membre et les mesures à prendre afin que les jeunes Belges ne partent plus combattre en Syrie. En mai dernier, Didier Reynders avait estimé que la commune bruxelloise de Molenbeek, à forte population étrangère ou d'origine étrangère, ne faisait plus partie du royaume de Belgique. Aucune allusion à ce commentaire n'a toutefois été faite et l'établissement scolaire lui a réservé un bon accueil. (Belga)

Au cours de son exposé, Didier Reynders a brièvement présenté les principales institutions de l'UE, leurs compétences et leur fonctionnement. La crise de l'euro a également été évoquée. Le ministre a terminé son discours par les futurs enjeux de l'Union européenne, parmi lesquels les tensions entre pays du nord et du sud de l'Europe, le risque d'une Europe à plusieurs vitesses ou encore l'élargissement de l'Union. De leur côté, les élèves l'ont notamment interrogé sur la position de la Belgique concernant une éventuelle adhésion de la Turquie à l'UE, les procédures d'exclusion d'un Etat-membre et les mesures à prendre afin que les jeunes Belges ne partent plus combattre en Syrie. En mai dernier, Didier Reynders avait estimé que la commune bruxelloise de Molenbeek, à forte population étrangère ou d'origine étrangère, ne faisait plus partie du royaume de Belgique. Aucune allusion à ce commentaire n'a toutefois été faite et l'établissement scolaire lui a réservé un bon accueil. (Belga)