Laurent Fabius a indiqué que lui-même ne s'y rendrait pas non plus, sans donner d'explication. Les autorités françaises ne sont pas les premières à annoncer leur absence à Sotchi. La vice-présidente de la Commission européenne et par ailleurs commissaire chargée de la Justice et des Droits fondamentaux, la Luxembourgeoise Viviane Reding, avait déjà déclaré lundi, via son compte twitter, qu'elle ne se rendrait "certainement pas" à ces Jeux en raison du sort réservé aux minorités en Russie. Le président allemand, Joachim Gauck, a annoncé également qu'il n'y assisterait pas. La Russie a été critiquée par nombre d'ONG et par les défenseurs des droits de l'Homme, qui dénoncent le traitement auquel sont soumis les travailleurs immigrés recrutés en masse sur les chantiers des JO, mais surtout la stigmatisation des homosexuels par la législation russe. (Belga)

Laurent Fabius a indiqué que lui-même ne s'y rendrait pas non plus, sans donner d'explication. Les autorités françaises ne sont pas les premières à annoncer leur absence à Sotchi. La vice-présidente de la Commission européenne et par ailleurs commissaire chargée de la Justice et des Droits fondamentaux, la Luxembourgeoise Viviane Reding, avait déjà déclaré lundi, via son compte twitter, qu'elle ne se rendrait "certainement pas" à ces Jeux en raison du sort réservé aux minorités en Russie. Le président allemand, Joachim Gauck, a annoncé également qu'il n'y assisterait pas. La Russie a été critiquée par nombre d'ONG et par les défenseurs des droits de l'Homme, qui dénoncent le traitement auquel sont soumis les travailleurs immigrés recrutés en masse sur les chantiers des JO, mais surtout la stigmatisation des homosexuels par la législation russe. (Belga)